RMC

Hommage à Samuel Paty dans les écoles: "Pas facile de tout expliquer à mon fils"

Si dans un premier temps, les professeurs se sont montrés inquiets quant à l'organisation de cet hommage, le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer, a clarifié hier le déroulé de cette matinée face aux organisations syndicales.

Si le gouvernement décide de laisser les écoles ouvertes, lundi prochain, les élèves feront exceptionnellement leur rentrée à 10h. La matinée sera consacrée à un moment d'échange et un hommage à Samuel Paty, professeur d'histoire décapité avant les vacances scolaires.

Pour Stéphane, le papa d’Ange, huit ans, élève en classe de CE2, “cette minute de silence est nécessaire”. 

“Cela va être symbolique évidemment, mais je pense que c’est très important. Derrière, il faut expliquer, il faut argumenter un petit peu, et surtout à cet âge-là”, indique-t-il. 

“Pas facile” pour Jean-Claude, “de tout expliquer à son fils”, Grégoire, 10 ans, élève en CM2, selon lui, c’est la mission de l’enseignant. “En tant que parent, ce n’est pas évident de pouvoir aborder le sujet, je pense qu’un professeur le pourra, c’est important”, assure-t-il.

Besoin d'éléments de langage

Les enseignants attendent des précisions du ministère pour peaufiner leur intervention, c’est le cas d’Aurélie Leblond enseignante et directrice d’une école élémentaire.

“Ce dont on aura besoin c’est d’un cadrage, en tout cas des éléments de langages qui vont nous permettre de préparer avec toute l’équipe enseignante, l’intervention auprès des plus jeunes ! On ne va pas s’adresser de la même façon à des élèves de CP et de CM2, ils n’auront pas les mêmes questions, certains en auront entendu parler à la maison, donc nous on voudrait s’adapter au mieux”, explique-t-elle. 

Des supports doivent être mis en ligne par le ministère de l'éducation pour accompagner les enseignants.

Jean-Wilfrid Forquès avec Guillaume Descours