RMC

Hommage national à Samuel Paty: "C'était l'un de ces professeurs que l'on oublie pas"

-

- - -

La famille mais aussi des élèves, des professeurs et des membres du gouvernement, ont rendu un hommage national à Samuel Paty mercredi à la Sorbonne.

Un très long silence que viennent interrompre quelques notes du groupe U2 et le cercueil de Samuel Paty fait son entrée dans la cour d'honneur. Christophe Capuano, enseignant et ami du professeur d'histoire-géographie, est le premier à prendre la parole: "Nous te saluons camarade. Nous tes amis, tes frères et sœurs de classe préparatoires, des premiers pas dans le métier de professeur d’histoire et de géographie".

Un texte de Jean Jaurès puis la lettre d'Albert Camus à son instituteur sont lus par une lycéenne de 14 ans. Le président Emmanuel Macron est le dernier à prendre la parole: "C'était l'un de ces professeurs que l'on n'oublie pas. Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République car nous continuerons parce qu’en France, professeur, les lumières ne s’éteignent jamais".

Une minute de silence dans les classes à la rentrée

À la sortie de la cérémonie, la plupart des élèves invités sont marqués. Sacha, lycéenne dans le 12ème arrondissement de Paris ressort elle combative: "On a peur mais on va se battre pour ce professeur, on va lui rendre hommage en cours, on va être solidaires les uns les autres".

Un dernier hommage dans les établissement scolaire est prévu à la rentrée. Une minute de silence en hommage à Samuel Paty doit être observée dans les classes le 2 novembre.

Pierrick Bonno et Florian Chevallay (avec Guillaume Dussourt)