RMC

En Gironde, les pompiers fatigués face à un incendie hors-norme

Plus de 1500 pompiers sont mobilisés en Gironde pour faire face à un gigantesque incendie. Certains sont mobilisés depuis le mois de juillet. Alors forcément, la fatigue se fait ressentir, mais il faut rester alerte.

C’est un feu d’une ampleur inédite qui touche la Gironde depuis plusieurs jours. Au total, 7400 hectares de forêts sont partis en fumée en trois jours sur un périmètre de 40 kilomètres. Sur place, les quelque 1560 sapeurs-pompiers sont pleinement mobilisés pour lutter contre les flammes. Des pompiers qui n’ont pas eu un été de tout repos car beaucoup étaient déjà mobilisés sur d’autres incendies avant celui-ci.

Des missions très longues sous une chaleur harassante, les soldats du feu ont bien du mal à trouver un peu de répit. Une poignée d’heures loin des flammes pour souffler un peu ou du moins essayer. Cet incendie hors norme épuise les pompiers comme l’explique l’adjudante-cheffe Justine Pellaton, venue de Corrèze.

“On sait qu'à tout moment, on peut partir sur n’importe quelle opération et un feu de cette ampleur-là qui part sur autant de fronts différents, c’est vraiment quelque chose d’extraordinaire”, indique-t-elle.

Le teint rougi par la fournaise, un groupe de pompiers de Pyrénées-Atlantiques profitent d’une pause après une nuit, la quatrième, passée à lutter contre les flammes. Parmi eux Teddy, pompier volontaire. “On a dormi sur les camions, sur la paille. Mais on est prêt à intervenir à la moindre reprise. Mais depuis lundi, là ça commence à tirer”, confie-t-il.

La pluie espérée et attendue

Des bras et des Canadairs arrivent de six pays européens. Un renfort qui soulage le lieutenant Gougy, chef de cette colonne de soldats du feu.

“C’est un soutien et une solidarité. Celle-ci, on la retrouve dans le monde des pompiers et on la retrouve aussi dans le monde européen”, assure-t-il.

Mais il le reconnaît, plus que les lances à incendies et les avions, c'est la pluie, annoncée, mais pas avant dimanche, qui permettra sans doute de vraiment calmer les flammes.

Océane Théard et Cyprien Pézeril avec Guillaume Descours