RMC

Gilets jaunes: C'est la rage qui nous fait tenir!

Plus d'un mois après le mouvement, certains "gilets jaunes" continuent, comme au début, à se rassembler sur les ronds-points. Et malgré, une moindre mobilisation, ils se disent toujours motivés.

Le mouvement des "gilets jaunes" a débuté depuis désormais plus d’un mois. Si le mouvement a considérablement évolué, la mobilisation originelle est toujours là sur le terrain. Même s’il y a moins de monde, certains mettent un point d’honneur à rester présent sur les ronds-points. 

Dans le Loiret, sur le rond-point de la cacahuète, les "gilets jaunes" reconstruisent leur cabane alors que celle-ci a brûlé mardi soir. Ils sont une quinzaine à être présent sur les lieux. "Il y a toujours quelqu’un. Ceux qui sont là, ils sont toujours là. Et on ne lâche pas, on est motivé", explique une manifestante. 

Plus motivés qu'au début

Tellement motivés pour certains qu’ils en délaissent leur travail. "S’il faut que je me sacrifie, que je sacrifie mon boulot pour ça, je le ferai parce que la cause est belle et que j’y crois. Les gens s’arrêtent, ils nous donnent des enveloppes avec de l’argent et nous disent ‘tenez, c’est pour continuer la lutte’", explique Marco. 

Certains se disent même encore plus motivés aujourd’hui qu’au début du mouvement.

"C’est la rage qui nous fait tenir. Je ne démotive pas j’ai la rage d’être dehors et j’y suis tous les jours et j’y serai tant qu’on aura pas obtenu ce qu’on veut", affirme Chris. 

Si elle a plusieurs revendications, la principale est qu’elle souhaite "qu’on arrête de me laisser que des miettes".

Marie Regnier avec Guillaume Descours