RMC

"Je ne sais pas comment je vais faire pour aller au boulot": la galère des ruraux sans carburant

Les grèves se poursuivent dans les raffineries et il est de plus en plus compliqué de trouver de l'essence en station-service. Une vraie galère pour les Français et notamment les ruraux qui, sans voiture, voient leur mode de déplacement réduit à néant ou presque.

Situation toujours très compliquée à la pompe, notamment dans les Hauts-de-France ou en Île-de-France avec la reconduction des grèves dans les raffineries de carburant. Tout particulièrement pour les habitants des zones rurales, où il est difficile de remplacer la voiture pour emmener ses enfants à l'école ou aller travailler. Après presque une semaine de galère, l'inquiétude monte, comme à Villecerf (Seine-et-Marne).

À part quelques transports scolaires, rien. Que la voiture et 700 âmes qui mettent la pédale douce sur les déplacements.

“Tous les trajets ‘inutiles’ pour aller chercher un petit truc, ou aller voir un ami, on évite pour économiser l’essence”, explique-t-il.

Mais pour certains, la jauge est déjà trop basse et les kilomètres trop nombreux. Hassan en parcourt 90 chaque jour pour venir travailler. “Là, j’ai encore de quoi faire un aller-retour et puis après, je ne sais pas comment je vais faire pour venir au boulot. Il n’y a pas de bus, il y a le train, mais après, il faut que mon collègue ou quelqu’un vienne me chercher”, détaille-t-il.

"Un rural a besoin de se déplacer"

Des habitants qui dépendent de la voiture et sont démunis, concède François Deysson, le maire du village.

“Un rural n’a pas le bus en bas de chez lui en descendant de son immeuble. Un rural a besoin de se déplacer. Vous pouvez prendre votre vélo pour faire 15-20 kilomètres, mais enfin avec votre ordinateur et votre enfant sur le porte-bagage pour le mettre à la crèche ça va être un tout petit peu compliqué”, pointe-t-il.

L'élu s'inquiète notamment pour les Ehpad où le personnel, quasiment en panne sèche, ne peut pas pour autant passer au télétravail.

Nicolas Ropert et Marion Gauthier avec Guillaume Descours