RMC

Les effets impressionnants des menus végétariens imposés à la cantine sur les émissions de gaz à effet de serre

RMC
DUPIN QUOTIDIEN - Selon ce rapport que RMC vous dévoile ce mardi, imposer un menu végétarien par semaine permettrait notamment de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

C'est un rapport - que RMC vous dévoile ce mardi - qui risque de faire parler dans les cantines. On entend beaucoup dire que manger de la viande, c’est mauvais pour la planète. Sans jamais de chiffres tangibles. Mais finalement, pour la première fois, un rapport commandé par l'ONG Greenpeace est rendu sur l’impact concret des menu végétariens dans les cantines. Ce rapport a été réalisé par le BASIC, le bureau d’analyse sociétale pour une information citoyenne. 

Pour faire ses calculs, il a pris deux hypothèses de travail: d'un côté des assiettes sans viande, ni poisson, mais avec des protéines comme des œufs et des assiettes sans aucun produit d’origine animale ce qui donne une fourchette haute et une fourchette basse. Ce qui en ressort, c'est que si la moitié des élèves choisissaient un menu végétarien tous les jours, sur une semaine de 4 jours, ça permettrait de réduire de 28 à 38% les émissions de gaz à effet de serre liées à l’alimentation des cantines. 

Autre exemple, si un menu végétarien était servi une fois par semaine à tous les élèves, on aurait aussi une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 14 à 19%. 

Enfin, un menu végétarien pour tous deux fois par semaine, ça réduirait aussi de 41 à 51% les importants d’aliments pour les animaux d’élevage liés à l'alimentation des cantines de 16 à 23% ainsi que la consommation d’eau liée aux activités agricoles.

Mais quel impact pour la santé des enfants?

L’idée de cette étude est de montrer qu’il y a un impact positif sur l’environnement à partir de quelques repas par semaine pour quelques élèves. Et si on regarde les préconisations officielles l’ANSES, l’Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, il n’y a aucun risque en matière de santé si les enfants consomment un menu végétarien par semaine. Ils ne vont pas pour autant développer des carences. 

Et c’est d’ailleurs aussi ce que dit un guide du ministère de la Santé et de l’Agriculture qui incite même pour des questions de santé à manger davantage de fibres, de légumineuses, de céréales complètes.

Une loi qui rend obligatoire les menus végétariens dans les cantines existe d'ailleurs: la loi Egalim oblige toutes les cantines à proposer un menu végétarien par semaine pour tous ou une option végétarienne tous les jours. Cette loi existe depuis novembre 2019. Mais est-ce que toutes les cantines l’appliquent? Pas forcément.

Et surtout qu’est ce qui est proposé comme alternative? C'est la vraie question. Parce qu’évidemment comme le rappelle ce rapport l’introduction de menus végétariens ne fait aucun sens s’ils sont composés de produits ultra-transformés avec plein d’additifs.

Marie Dupin