RMC

Autriche: le gouvernement reconfine les non-vaccinés face au retour du Covid-19

L'Autriche reconfine les non-vaccinés alors que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 explose dans le pays. Des contrôles inopinés "d'une ampleur sans précédent" seront effectués dans l'espace public, les contrevenants risquent 500 euros d'amende. Ce nouveau confinement doit durer dix jours.

Pour sortir de chez eux, les deux millions d'Autrichiens non-vaccinés doivent avoir une bonne raison: aller au travail, faire des courses essentielles, se rendre chez le médecin ou à l'école. Car dès ce lundi, les non-vaccinés sont reconfinés, une première dans l'Union européenne, alors que l'épidémie repart de plus belle dans le pays. Ce confinement s'applique dès l'âge de 12 ans. 

Des patrouilles de police vont être déployées dans la rue pour effectuer des contrôles aléatoires. Une amende de 500 euros est prévue en cas d'infraction, 1450 euros pour ceux qui refuseront de se soumettre aux contrôles.

Cas en hausse, vaccination limitée

"Nous ne prenons pas cette mesure le cœur léger mais malheureusement elle est nécessaire", a déclaré dimanche le chancelier autrichien. Le nombre de nouvelles contaminations a battu un nouveau record samedi dernier, avec 13.000 nouveaux cas de Covid-19 

Ce confinement doit durer au moins dix jours. Le gouvernement espère ainsi qu'il accélérera la vaccination. Car dans le pays, un Autrichien sur trois n'a toujours pas reçu ses 2 doses. Environ 65% de la population est vaccinée totalement, moins que la moyenne européenne de 67% et loin de la France à 75%. Des centaines de manifestants ont dénoncé dimanche après-midi une dictature devant le parlement avec des pancartes "non à la vaccination obligatoire".

>> A LIRE AUSSI - Régions, âges, taux d'incidence: la 5ème vague de Covid-19 commence à prendre forme en France

Margaux Bourdin (avec Guillaume Dussourt)