RMC

Coronavirus: la France dépasse la barre des 3.000 morts à l'hôpital

RMC
Cette "épidémie inédite, sévère, meurtrière", selon le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon, a causé  418 morts au cours des dernières 24 heures - la plus forte hausse constatée jusqu'à présent.

Plus de 3.000 décès en hôpital, plus de 5.000 malades en réanimation: l'épidémie de coronavirus continue à mettre à l'épreuve les services hospitaliers français, en particulier désormais en Ile-de-France. Face à la maladie qui se propage, et dans l'attente des résultats des essais cliniques lancés sur certains traitements potentiels, l'Agence du médicament (ANSM) a pour sa part alerté lundi soir sur les possibles "effets indésirables graves" des médicaments actuellement testés.

"Une trentaine" d'effets indésirables graves, dont "trois décès" chez des patients atteints du coronavirus sont en cours d'investigation pour déterminer si ces événements sont en lien ou pas avec les traitements qui leur ont été administrés: le Plaquénil (hydroxychloroquine) mais aussi d'autres médicaments tels que le Kaletra (un antiretroviral associant lopinavir/ritonavir), a indiqué Dominique Martin, le directeur général de l'ANSM. 

Cette "épidémie inédite, sévère, meurtrière", selon le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon, a désormais causé 3.024 décès au total dont 418 au cours des dernières 24 heures - la plus forte hausse constatée jusqu'à présent. 

Vers un pic de pandémie en Europe?

Ce "virus très contagieux, avec une diffusion rapide" qui exerce "un impact sans précédent" sur les 717 établissements de santé mobilisés, selon le Pr Salomon, a obligé à hospitaliser plus de 21.000 patients: parmi eux, plus de 5.100 sont en réanimation, soit 475 de plus depuis dimanche. Parmi ces cas lourds, 34% ont moins de 60 ans et 64 malades ont moins de trente ans.

Si le pic de la pandémie semblait se profiler lundi en Europe qui, malgré le confinement de près de la moitié de l'humanité, a poursuivi sa progression, notamment aux Etats-Unis où l'heure est à la mobilisation générale. Symbole des efforts entrepris, un navire-hôpital de mille lits est arrivé à New York pour désengorger les hôpitaux de la mégalopole, où des hôpitaux provisoires ont aussi été érigés dans un centre de conférences ou sous des tentes montées en plein Central Park. 

Le macabre bilan de l'épidémie a continué à s'alourdir avec près de 37.000 morts dans le monde, dont un bébé. Si le cap des 11.000 morts a été franchi en Italie, le deuxième pays le plus touché au monde avec 7.340 décès, l'Espagne connaît pourtant un ralentissement continu du nombre de morts, laissant penser que le pic de l'épidémie est proche. 

La rédaction de RMC (avec AFP)