RMC

Covid-19: 13 départements réimposent le masque dans les bars et les restaurants

Face à la menace grandissante d'une cinquième vague et l'augmentation du nouveau nombre de cas quotidien, certains départements réimposent le masque dans les lieux recevant du public.

Marche arrière toute. Près de 20.000 nouvelles contaminations au Covid-19 ont été enregistrées dans les dernières 24 heures, pour une moyenne de 11.215 cas sur les sept derniers jours, selon les chiffres mardi de Santé publique France. La dernière fois que ce chiffre avait dépassé les 19.000 nouveaux cas quotidiens remonte à la fin août. 

Actuellement, 7.535 malades sont hospitalisés avec un diagnostic de Covid-19, avec 647 nouvelles admissions depuis lundi. Les services de soins critiques comptent 1.277 de ces patients, avec 135 nouvelles admissions.

Et conséquence directe: il faut de nouveau porter le masque dans les salles des fêtes, les bars, les restaurants dans les Ardennes dès ce mardi. C'est le cas aussi depuis plusieurs semaines dans le Rhône, les Alpes-Maritimes, la Loire-Atlantique ou le Bas-Rhin. La plus grosse organisation des patrons de la restauration, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih), salue ces initiatives, et les encourage dans tous les bars et restaurants car selon le vice-président, Jean Terlon, le pass sanitaire seul ne suffit plus:

"Dans les circonstances d'aujourd'hui, essayons de responsabiliser tout le monde et de dire que le vaccin ne suffit pas pour l'instant. Il y a une part de responsabilité du client qui porte un masque dans un lieu où il va rester une heure ou deux. C'est quand même plus prudent".

>> A LIRE AUSSI - A Blois, le masque de nouveau obligatoire dans le centre-ville: "Ce n’est pas un effort surhumain", se défend le maire sur RMC

-
- © -

De plus en plus de nouveaux cas

Plus prudent mais pas forcément efficace dans les établissements les plus bondés, répond l'épidémiologiste Pascal Crépey: "Dans un bar avec beaucoup de monde, le fait de porter un masque ne pas changer grand-chose. Ce sont des éléments plutôt liés à l'aération et au renouvellement d'air pour éviter les accumulations d'aérosols qui seraient une mesure permettant de protéger ces lieux.

Ces mesures locales interrogent, parfois. Le masque en intérieur est de retour dans la Marne et le Loir-et-Cher où l'incidence dépasse tout juste le seuil d'alerte, mais pas en Ardèche où il est 4 fois plus élevé. Du côté de l'épidémie, on recensait plus de 20.000 nouveaux cas en 24h mardi, contre 12.000 environ la semaine précédente.

>> A LIRE AUSSI - Les ventes de gel hydroalcoolique et de masques s'écroulent

Nicolas Traino (avec Guillaume Dussourt)