RMC

Les ventes de gel hydroalcoolique et de masques s'écroulent

-

- - -

Les ventes de masque et de gel sont en forte baisse. Mais dans le même temps, l'épidémie repart et le taux d'incidence est de nouveau de plus de 100.

Alors que l’épidémie repart à la hausse en France avec un taux d'incidence de nouveau supérieur à 100, les ventes de masque et de gel se sont écroulées en un an. Selon les chiffres Nielsen, les ventes de masques en grande distribution ont baissé de 73% sur un an entre août 2020 et août 2021, passant de 323,9 millions d'euros à 86,6 millions d'euros.

Les ventes de gels hydroalcoolique ont aussi baissé, selon les chiffres de Nielsen. En grande surface, les ventes sont passées de 62,9 millions d'euros à 25,8 millions d'euros en un an. même si les ventes sont toujours plus élevées qu'avant la crise sanitaire.

Comment s’explique cette chute ?

Selon une étude de Santé publique France, les Français appliquent moins rigoureusement les gestes barrières en 2021. En juin, 70% d'entre déclaraient porter un masque en public contre 85% en novembre 2020. A cela s'ajoute la levée de l'obligation de porter un masque en extérieur, et puis les stocks qui avaient été constitué lors des deux premiers confinements.

Conséquence : la filière française de production de masques est en grande difficulté : la production de FFP2 est à l’arrêt et du côté des masques chirurgicaux "les usines tournent autour de 25 à 25%". Cette fois, ce sont les coûts des masques chinois qui ont baissé et donc agrandi un peu plus l'écart de prix avec les masques français.

Emmanuel Lechypre