RMC

Covid-19: "Vaut-il mieux un an de semi-confinement ou deux mois de confinement total?"

Le professeur Gilbert Deray, chef du service de néphrologie à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris, estime que la stratégie "zéro Covid" serait la plus efficace à adopter pour lutter contre les contaminations. Il dénonce le "confinement qui ne dit pas son nom" en place actuellement.

Fermer complètement le pays pendant quatre à huit semaines, voilà la stratégie nommée "zéro Covid", la seule qui serait efficace selon le professeur Gilbert Deray, chef du service de néphrologie à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris.

Cela permettrait ainsi d’éradiquer complètement la maladie sur un territoire. "Quand vous rouvrez, il faut vraiment faire une stratégie de 'tester, tracer, isoler' que nous n’avons pas faites correctement partout en Europe. Dès qu’il y a deux ou trois cas, il faut taper dur", a développé Gilbert Deray, mercredi matin sur RMC, en prenant l’exemple de l’Australie qui a décrété un confinement de cinq jours dans la région de Melbourne après la détection d’un cas de Covid-19.

Des zones vertes à définir

"Au fur et à mesure qu’on éradique le Covid, on définit des zones vertes, dans lesquelles vous vivez normalement et vous l’étendez progressivement", continue-t-il. S’il précise que cette stratégie ne serait efficace que si elle était mise en place à l’échelle européenne, Gilbert Deray pointe du doigt le "confinement qui ne dit pas son nom", actuellement en vigueur avec de nombreuses restrictions et un couvre-feu instauré à 18 heures.

"Vaut-il mieux un an de confinement comme on a en ce moment, ou deux mois de confinement total?", interroge le médecin.

>> A LIRE AUSSI - Explosion des variants en France: les épidémiologistes ont-ils eu tort?

"Il n’est pas logique de gérer Brest, qui a moins 50 cas pour plus de 100.000 habitants, comme Dunkerque, qui dépasse les 650 cas (pour environ 85.000 habitants). Ce n’est pas normal. On devrait sécuriser les deux villes, mais pas de la même façon", poursuit-il encore.

Mardi, 19.590 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés par Santé publique France dans les dernières 24 heures.

Le taux de positivité est lui de 5.9%. Une stabilité relative qui devrait pousser le gouvernement à ne pas faire évoluer les restrictions sanitaires d'ici la fin des vacances scolaires d'hiver. Un nouveau Conseil de défense sanitaire doit se tenir mercredi à l'Elysée.

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: "Si des mesures locales doivent être prises, elles le seront", prévient l'Elysée avant un nouveau Conseil de défense

LL