RMC

Covid: selon le Pr Fontanet, il n'y a pas d'autre variant préoccupant "pour l'instant"

Face à Jean-Jacques Bourdin ce lundi sur RMC et BFMTV, le professeur Arnaud Fontanet a fait le point sur la pandémie de Covid-19. Il s'est montré optimiste pour la suite, expliquant notamment qu'aucun variant préoccupant n'a été détecté depuis Omicron.

C’est presque devenue une triste habitude depuis près de deux ans, l’annonce régulière de nouveaux variants du Covid-19. Et alors que la cinquième vague frappe la France avec le variant Omicron notamment, le professeur Arnaud Fontanet affirme ce lundi matin sur RMC et BFMTV que de nouveaux variants significatifs n’ont pas émergé depuis.

“Il y a des variants qui émergent tout le temps, mais des variants qui peuvent devenir préoccupants comme Omicron, pour l'instant non, heureusement”, explique-t-il.

"On peut espérer beaucoup moins de formes graves"

Cependant, il n’annonce pas la fin de la pandémie. D’abord, parce que le pic de cette nouvelle vague n’est toujours pas passé. Selon lui, il arrivera aux alentours de la mi-janvier. Et puis surtout parce que selon lui, des nouveaux variants vont faire leur apparition dans les semaines ou les mois à venir.

“On va toujours avoir de nouveaux variants mais la constante, et c’est la partie rassurante de toute cette pandémie, c’est qu’au fur et à mesure de l’émergence de ces variants dits préoccupants, à chaque fois, c’est l’occasion d’une nouvelle couche d’immunité, soit par une dose de rappel, soit parce qu’on a été infecté et au fur et à mesure et on est mieux protégé, notamment contre les formes graves. Et à terme, ce qu’on peut espérer, c'est que les nouveaux variants s’accompagnent d’épidémies d’angines, de rhumes, mais beaucoup moins de formes graves. Et là, on sera arrivé à la transition d’un virus qui sera devenu saisonnier, qui nous posera des problèmes tous les hivers notamment pour les personnes fragiles”, explique-t-il.

Se dirige-t-on donc vers un rappel tous les ans comme pour le virus de la grippe par exemple? “Peut-être”, confie le professeur Fontanet. De quoi faire trembler les réfractaires au vaccin alors que le climat de tension autour de celui-ci est très important depuis l’annonce de la mise en place prochaine d’un pass vaccinal.

>> A LIRE AUSSI - Quels sont les symptômes du variant Omicron?

Guillaume Descours