RMC

"Dupin Quotidien": comment le confinement a changé nos habitudes de consommation

On continue à acheter beaucoup de produits alimentaires, car on mange plus à la maison. Mais les ventes de certains produits non-essentiels sont en chutes libres.

Depuis le début du confinement nos habitudes de consommation ont évidemment beaucoup changé. La consommation alimentaire notamment est toujours en très forte hausse.

Et même si pendant cette période, les français ont beaucoup stocké de nourritures, on continue d’acheter énormément de produits alimentaires, tout simplement parce qu’on mange beaucoup plus à la maison évidemment.

Sur la semaine du 6 au 12 avril les ventes sont en hausse de 15% par rapport à l’année dernière selon le panéliste IRI. Récemment on a beaucoup acheté de chocolat et même de l’agneau. Donc malgré le confinement on a fêté Pâques en familles. Mais on constate surtout une très forte augmentation sur tous les surgelés, viande surgelée (77%) et poissons surgelés (84%), toujours énormément de farine également, pour faire des gâteaux avec les enfants, des tartes, des quiches + 181% pour la farine, et évidemment l’eau de javel et les gants de ménage (+264%).

Chute des ventes pour certains produits

Il y a aussi des produits qu’on achète beaucoup moins. D’abord tout ce qui concerne le "superflu". On se lave beaucoup les mains mais on ne se maquille plus ou presque plus. Les ventes de maquillage sont en baisse de 62%. On n’achète plus de laque pour les cheveux. On a aussi beaucoup moins l’occasion de célébrer donc on n’achète plus de champagne, les ventes sont en baisse de 60%.

Évidemment les français utilisent toujours massivement le drive quand ils arrivent à avoir un créneau parce que c’est de plus en plus compliqué évidemment. Le drive était en hausse de 95% début avril par rapport à l’année dernière. Et si les prix n’ont pas vraiment augmenté c’est le ticket de caisse moyen en drive est plus élevé. C’est ce que montre ce matin l’UFC que Choisir qui a relevé 400.000 prix de dizaines de produits de première nécessité. 

Pourquoi ce ticket de caisse a-t-il augmenté? Parce qu'il y a des pénuries sur les produits les moins chers de certains rayons comme les pâtes ou la farine ou les lingettes pour nettoyer la maison donc on est obligé de se rabattre sur les produits plus chers de ces catégories, ceux qui restent en stock. Le prix moyen des farines est en hausse de 14%, pour les lingettes pour maison, le prix a flambé de 21% par rapport à l’avant-confinement.

Marie Dupin