RMC

"Elle m'a cassé mes lunettes": les agressions contre les médecins en hausse

Plus de 1.000 agressions de médecins ont été enregistrées en 2021. C'est plus qu'en 2020, mais moins que le record de 2018.

À l'ouverture de son cabinet dans les quartiers nord de Marseille, des patients attendent souvent le docteur Saïd Ouichou. Ce matin-là, il les fait rentrer comme d'habitude: "Je désigne un ordre de passage, une jeune femme arrive et veut passer avant tout le monde. Elle m'a accroché et m'a cassé mes lunettes. J'ai prévenu le conseil de l'ordre et j'ai porté plainte".

Et ce n'est pas un cas isolé. Plus de 1.000 agressions de médecins ont été enregistrées en 2021 selon l'Observatoire de la sécurité des médecins. C'est plus qu'en 2020, mais moins que le record de 2018.

Comme pour l'agression du docteur Ouichou, près de 4 incidents sur 10 se déclenchent à la suite d'un reproche lié à la prise en charge. Au quotidien, ces agressions sont si fréquentes que le praticien a décidé de s'installer dans une maison de santé pour ne plus être isolé. "C'est un centre où il va y avoir une secrétaire, d'autres praticiens, des infirmières, dans un quartier plus tranquille", confesse-t-il à RMC.

"Être prioritaire lorsqu'on va au commissariat"

Et le nombre d'incidents pourrait être bien supérieur à ces données selon le Conseil de l'ordre. Seulement 30% des médecins agressés portent plainte, regrette Corinne Le Sauder, la présidente de la Fédération des Médecins de France.

"Ce que l'on espère, c'est qu'on puisse porter plainte de façon numérique et être prioritaire lorsqu'on va au commissariat ou à la gendarmerie. On ne peut pas se permettre de passer une demi-journée à attendre notre tour parce qu'on a des patients qui nous attendent", assure-t-elle à RMC.

Comme le Dr Ouichou, elle regrette aussi que bon nombre de plaintes soient classées sans suite, ce qui à ses yeux encourage l'agressivité des patients.

Caroline Philippe et Clémence Fournival (avec G.D.)