RMC

Faut-il annuler ses vacances d'été? "Maintenant ou dans un mois ce sera pareil", assure un spécialiste des voyages

Les professionnels du tourisme sont inquiets pour l'avenir alors que les prévisions pour les prochains mois de l'année ne sont pas bonnes.

Il n’y a pas que les restaurateurs et hôteliers que l’épidémie de coronavirus a mis à genoux. En effet, le secteur du tourisme est également très impacté par cette crise. Les frontières sont fermées, les Français confinés et le secteur est par conséquent complètement à l’arrêt. Les professionnels s’inquiètent donc, à juste raison pour l’avenir, et notamment à court terme, car l’été va très vite arriver.

“Le secteur du tourisme est complètement en danger, des compagnies aériennes, aux agences de voyages sans parler des tours opérateurs. C’est l’ensemble du secteur qui est touché. On a une prévision d’activité pour les huit mois restants de 2020 de l’ordre à 10 à 15% de ce qu’elle était l’an dernier. Donc ce secteur, qui emploie 35.000 personnes, est considérablement désorganisé”, explique Jean-Pierre Mas, président des entreprises du voyage.

Cependant, s’il confirme ne pas savoir sur qu’elle destination les Français pourront partir, il déconseille d’annuler les vacances dès aujourd’hui. “Je conseille aux personnes qui ont réservé leurs vacances pour cet été d’attendre. Parce qu’ils annulent leur réservation aujourd’hui ou qu’ils attendent un mois, ce sera la même chose. Ce que l’on sait, c’est que le déconfinement commencera le 11 mai, qu’il sera progressif, probablement par région, mais on ne sait pas ce qu’il adviendra des frontières. Par exemple, il est fort possible qu’on puisse aller aux Antilles ou à La Réunion, plus compliqué d’aller aux Etats-Unis”, détaille-t-il. 

L'aide de l'Etat demandée

Il confesse tout de même un grand flou même s’il s’attend à ce que, pour cette année, les Français privilégient, s’ils le peuvent, des vacances dans le pays. 

“Pour cet été, je n’ai aucune visibilité. Ce qui est certain, c’est que les Français auront envie de passer leurs vacances en France parce qu’ils n’oseront pas s'éloigner de trop de leur domicile. Ils iront probablement plutôt à la montagne ou à la campagne qu’à la mer, où il y a des concentrations de populations”, confie-t-il. 

Des professionnels du tourisme doivent rencontrer le président de la République Emmanuel Macron ce vendredi. Ils vont notamment réclamer l’aide de l’Etat pour relancer le secteur.

“On a eu un plan d’accompagnement qui a été bien fait par l’Etat pour atténuer le coup de la crise. Maintenant, il faut relancer l’activité. Il faut un plan Marshall pour le tourisme. Il faut vraiment que l’Etat investisse lourdement pour relancer l’activité du tourisme en France et pour les Français partout dans le monde”, affirme Jean-Pierre Mas.

Guillaume Descours