RMC

Faut-il obliger les soignants à se faire vacciner? Semaine décisive pour le gouvernement

Le débat sur la vaccination obligatoire des soignants contre le Covid-19 s'est poursuivi tout le week-end et l'exécutif va multiplier à partir de lundi les consultations, notamment autour de cette question.

Faut-il obliger les soignants à se faire vacciner? Le premier ministre n'a pas encore tranché. La semaine dernière, Jean Castex a écrit aux parlementaires et associations d'élus pour leur demander leur avis. Chaque groupe doit rendre ses conclusions et recommandations d'ici à demain. 

Le Sénat, de son côté, va saisir le Haut Conseil de santé publique pour avis sur la mise en place d'une obligation vaccinale pour les 24-59 ans.

"Nous ne contraindrons pas les Français à se faire vacciner", a dit le ministre de la santé, Olivier Véran. "Si ce débat est abordé pour les soignants, il ne l'est pas pour la population générale". 

Dans une tribune au Journal du Dimanche, 96 médecins, dont des chefs de service devenus des figures médiatiques de la pandémie, ont demandé au gouvernement "de prendre dès à présent la décision d'obligation vaccinale" pour tout salarié d'un Ehpad ou d'un hôpital "(s')exposant ou exposant les personnes dont elle est chargée à des risques de contamination" au Covid-19. Ils veulent une mesure "effective avant le début du mois de septembre" pour "éviter une quatrième vague", une crainte renforcée par la progression rapide du variant Delta, très contagieux.

"Un choix impossible"

Reste que la classe politique est particulièrement divisée. Il suffit d'envoyer quelques messages à des députés pour sentir qu'en ce début d'été, la question est sensible. "Mon groupe n'a pas encore tranché", explique un centriste, "Je ne veux pas trop m'avancer", s'excuse un député de gauche qui a l'impression que le gouvernement "lui impose un choix impossible".

Obliger les soignants à se faire vacciner ou restreindre à nouveau les libertés des Français: à droite, les parlementaires semblent avoir fait leur choix.

"On sait que les hôpitaux sont des lieux de contamination, il n'y a pas de débat à avoir: vaccination obligatoire", lance un député.

"On risque de les stigmatiser"

Certains ont même changé d'avis, comme ce député socialiste, "Des familles me disent qu'elles ne peuvent pas aller voir leurs proches en EHPAD parce que les soignants ne sont pas vaccinés, ce n'est pas supportable".

Mais faut-il aller plus loin? "En ciblant les soignants, on risque de les stigmatiser", avertit un Marcheur pour éviter de fracturer le pays, il faudrait, selon lui, rendre la vaccination obligatoire pour tout le monde.

"La vaccin, c'est une chance, pas une pénalité", a insisté dimanche soir le ministre de la Santé Olivier Véran, avertissant sur le risque d'une éventuelle résurgence de l'épidémie, notamment sous l'effet de ce variant Delta qui gagne du terrain dans de nombreux pays. Le sujet sera sans doute abordé aussi à l'Elysée, où Emmanuel Macron recevra à nouveau les leaders syndicaux et patronaux mardi pour un tour d'horizon des sujets d'actualité.

Juliette Droz avec XA