RMC

"Je me disais que j'avais mérité ma liberté": doublement vacciné, il a tout de même été contaminé

Nicolas, Parisien de 28 ans, avait relâché les gestes barrière après sa seconde dose et a ensuite contracté le Covid-19.

Les personnes vaccinées infectées par le variant Delta pourraient transmettre le virus aussi facilement que les non-vaccinées. C'est ce que nous apprennent des études menées aux Etats Unies, publiées vendredi par The Washington post et le New York Times.

On y découvre que les vaccinés ont autant de charge virale que les autres, autrement dit : ils sont tout aussi contagieux. 

Les scientifiques américains rappellent tout de même que les vaccinés ont trois fois moins de risque d'être contaminés, mais qu'ils peuvent quand même l'être.

"Grâce au vaccin je me suis évité des formes beaucoup plus graves"

C'est le cas de ce jeune parisien que nous avons rencontré. Doublement vacciné, il a tout de même été contaminé.

Les yeux cernés et la voix encore fatiguée, Nicolas se remet doucement du Covid. Doublement vacciné en juin, ce jeune de 28 ans se pensait totalement immunisé contre le virus avant de l'attraper il y a trois semaines.

"Je suis resté couché deux-trois-quatre jours. J'avais mal à la tête, ça ne m'avait jamais tapé comme ça dans le cerveau. Ce qui est sûr c'est que grâce au vaccin je me suis évité des formes beaucoup plus graves, un passage en réa, j'ai échappé à pas mal de choses quand même."

Ses deux doses, il ne les regrette donc pas du tout en revanche, il reconnaît qu'il n'aurait pas dû relâcher les gestes barrières.

"Je me suis dit que j'avais mérité ma liberté, je peux enlever mon masque plus tôt en sortant du métro, je ne mettais plus de gel, alors qu'en fait j'étais en train de répandre le virus de partout."

>>> A LIRE AUSSI - "J'ai peur d'être un cobaye": les manifestations contre le pass sanitaire s'étoffent chaque semaine

"Ça diminue de vingt fois la possibilité de développer des maladies graves"

Non, le vaccin ne vous empêche pas de transmettre le virus rappelle Morgane Bomsel, immunologue et chercheuse à l'institut Cochin.

"Il faut faire attention, on n'est pas protégé de l'infection ni de la capacité à transmettre, mais ça diminue de vingt fois la possibilité de développer des maladies graves."

Elle invite donc les vaccinés à ne pas baisser la garde, même après la deuxième dose du vaccin.

Anne-Lyvia Tollinchi (avec J.A.)