RMC

L'opposition s'en donne à coeur-joie: "On est la 6e puissance mondiale, mais on est gouvernés par la 7e compagnie"

L'opposition ne se montre pas tendre avec le gouvernement qui ne serait pas à la hauteur de la crise selon elle.

Emmanuel Macron est-il seul contre tous ? Dans ce contexte sanitaire, à l'image des médecins, l'opposition politique le presse d'agir, et tire à boulets rouges sur sa gestion de la crise.

Confinements, écoles, vaccins... Toutes les occasions sont bonnes pour taper sur le gouvernement. "On est la sixième puissance mondiale mais on est gouvernés par la 7e compagnie", lance par exemple David Guiraud, porte-parole de la France Insoumise.

"Fut un temps on nous disait qu'il n'y avait pas de contamination dans les écoles. C'est étrange de dire ça avec une espèce d'assurance. je veux bien que les scientifiques aient évolué et que la situation ne soit pas facile à gérer. Ces gens-là ne savent que confiner, ou ne pas confiner."

"Ce gouvernement n'est pas à la hauteur tout simplement"

Souvent inaudible depuis le début de la crise, l'opposition regrette l'absence de mea culpa d'Emmanuel Macron ou la lenteur de la campagne de vaccination, à l'image de Louis Aliot, le maire de Perpignan, proche du Rassemblement National.

"J'ai l'impression d'une certaine désorganisation. Ce gouvernement n'est pas à la hauteur tout simplement"

"On n'est pas infaillibles", répondent plusieurs marcheurs, qui n'entendent pas céder à la pression, Prisca Thevenot, l'une des porte-paroles de La République En Marche.

"Dès le début nous avons confiné durement et fermement et fermé les écoles. Il ne s'agit pas d'avoir de tabou il s'agit d'être pragmatiques et de bien mesurer les conséquences de chaque mesure."

1 an de crise, et pour l'opposition, comme pour la majorité, l'impression de ne pas encore voir le bout du tunnel.

Paul Barcelonne (avec J.A.)