RMC

La France vers un reconfinement national: ce que l'on sait avant les annonces d'Emmanuel Macron

Ce soir à 20 heures, Emmanuel Macron va s'adresser aux Français après un conseil de défense puis un conseil des ministres ce mercredi matin. Un reconfinement national devrait être annoncé peut-être dès jeudi soir minuit.

Emmanuel Macron s'adressera mercredi à 20h aux Français pour leur présenter un nouveau tour de vis dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19, qui pourrait aller jusqu'à un reconfinement national, mais moins strict que celui du printemps. Ces nouvelles restrictions, qui s'annoncent "impopulaires", seront décidées mercredi matin au cours d'un Conseil de défense précédant le Conseil des ministres. "Tout peut bouger jusqu'au dernier moment", a prévenu un conseiller ministériel. 

En attendant, l'exécutif prépare les esprits: "Il va falloir prendre des mesures" face à une "hausse exponentielle de l'épidémie", a confirmé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, à la sortie d'une réunion de Jean Castex avec les responsables politiques et des associations d'élus.

Soulignant que la situation s'aggravait rapidement aussi dans les pays voisins, il a énuméré des mesures "possible de prendre", "à savoir un élargissement du couvre-feu (ou) un confinement qui peut être (soit) territorialisé, (soit) national".

Alors à quoi s'attendre, concrètement? 

Le 2 juin 2020, il y a presque cinq mois, le chef de l'Etat, Emmanuel Macron saluait le retour des jours heureux. Des jours heureux qui semblent bien loin. Un reconfinement national est désormais "envisageable" pour quatre semaines. C'est le scénario noir qu'Emmanuel Macron a toujours voulu éviter, mais l'épidémie de coronavirus s'est emballée ces derniers jours. Plus de 50.000 contaminations en 24 heures, relevées dimanche soir. 

Pour l'exécutif, c'est la preuve que le couvre-feu et les mesures locales ne suffisent plus. "Il faut agir vite", répètent plusieurs ministres. Ce reconfinement - à l'échelle de la France - devrait s'étaler sur quatre semaines et devrait être plus souple qu'au printemps: écoles ouvertes, possibilités plus larges de se déplacer. Certaines compétitions sportives professionnelles devraient être maintenues, mais restent à trancher plusieurs questions: la fermeture des collèges, des lycées et des universités. Tout comme celles des restaurants, des bars, sans oublier des commerces essentiels ou non, comme les fleuristes, coiffeurs, libraires.

Tout sera décidé ce matin lors du deuxième Conseil de défense sanitaire, en 24h à l'Elysée, pour une mise en application probablement jeudi soir à minuit, selon les informations de BFMTV.

Colère de l'opposition

Face à ces rumeurs de reconfinement l'opposition dénonce un manque d'anticipation du gouvernement. Elle dénonce également l'amateurisme du gouvernement, après une réunion "pour rien", dit-elle mardi soir, avec les chefs de partis. 

"Mais le président n'est pas en défaut, il a toujours tout fait pour éviter le reconfinement", se défend un de ses proches, conscient qu'il y a un risque: un rejet des mesures annoncées ce soir. 

Un risque que le président semble prêt à prendre. "Il connaît le prix d'une vie humaine" jure un autre de ses fidèles.

Paul Barcelonne avec Guillaume Descours