RMC

Le vaccin AstraZeneca étendu aux "65-75 ans": qu'est-ce que ça change?

-

- - RMC

Avec cette annonce, il n'y a désormais plus, comme l'a dit lui-même Olivier Véran, de "trous dans la raquette" due la stratégie vaccinale française.

Le ministre de la Santé et des Solidarités, Olivier Véran, était l'invité du 20h de France 2 lundi soir. Il a annoncé que l'utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 va être étendue aux personnes âgées de 65 à 75 ans présentant des comorbidités comme le diabète, l’hypertension, ou des antécédents de cancer. 2,5 millions de Français pourront en bénéficier, selon le ministre.

Une vaccination qui pourra intervenir chez le médecin traitant, à l'hôpital, et dans quelques jours, en pharmacie.

>> A LIRE AUSSi - Pourquoi la vaccination avec le vaccin d'AstraZeneca s'annonce compliqué logistiquement?

Les personnes âgées de 65 à 74 ans, atteintes de comorbidités, un public qui jusqu'ici n'était pas éligible à l'injection d'un vaccin. Le sérum Astrazeneca, à l'efficacité remarquable selon de récentes études, peut dès ce mardi leur être administré. Olivier Véran, lundi soir sur France 2.

“C’est 2.5 millions de Français en plus. En gros c’est un tiers des Français âgés entre 65 et 75 ans qui peuvent y accéder. C’est une bonne nouvelle, c’est une réponse à des gens qui n’en n’avaient pas”, a -t-il indiqué.

Les vaccins dans les pharmacies d'ici quelques jours

Une injection possible à l'hôpital mais aussi chez son médecin traitant. Le Ministre de la Santé appelle les médecins généralistes à commander les doses du sérum Astrazeneca dont il auront besoin. Luc Duquesnel, président du syndicat Les Généralistes-CSMF, se félicite de cette avancée.

“C’est une bonne nouvelle parce que c’est une tranche d’âge de la population qui se sentait un peu mise à l’écart de la vaccination. Il y a quand même des gens qui ont beaucoup de pathologies chroniques et qui ne pouvaient pas se vacciner”, appuie-t-il.

Et même s'il y a parfois des couacs dans la livraison du vaccin, l'augmentation du nombre de bénéficiaires va simplifier l'organisation des rendez-vous pour ces généralistes. Quant aux pharmacies, elles pourront délivrer le vaccin Astrazeneca dans quelques jours.

Benoît Ballet avec Guillaume Descours