RMC

Les garderies de certaines écoles de Besançon ferment faute de remplaçants pour les agents malades

La mairie a alerté mardi. Si la situation ne s’améliore pas, certaines écoles devront fermer faute de personnel.

Les écoles de Besançon vont-elles devoir fermer ? Le personnel scolaire et périscolaire de la ville est trop atteint par le covid. Entre les cas contact et les personnes touchées directement par le virus, souvent du variant sud-africain et brésilien, les agents sont obligés de se mettre à l’arrêt.

16h30 et une cour de récréation silencieuse. Personne pour s’occuper des enfants après l’école, Marie est venue chercher son petit-fils, appelée à la rescousse par le papa.

“Il m’a dit qu’il n’y avait ni cantine ni garde périscolaire et qu’il ne savait pas comment faire, ma belle-fille non plus alors je suis venue en renfort", indique-t-elle.

Myriem, elle n’a pas cette chance, alors pour s’occuper de sa fille, c’est la débrouille. “La nounou du midi nous dépanne le soir et puis arriver avec un quart d’heure de retard au travail. C’est ça notre plan B en fait”, regrette-t-elle.

900 élèves à l'isolement depuis mars

Et si l’école devait fermer complètement ses portes. “On l'enverra chez ses grands-parents, je pense. Nous, on sera obligé de travailler, on ne sera pas en télétravail”, appuie-t-elle.

En une seule journée, il a fallu remplacer 115 animateurs du périscolaire à Besançon. Une mission de plus en plus difficile déplore la maire Anne Vignot.

“Il faut chercher dans d’autres services, les services de la voirie, des espaces verts… On met le plus de moyen possible pour garantir le renouvellement, mais là, on arrive au bout du système, on va être obligé de fermer d’autres périscolaires voire l’école”, assure-t-elle.

Depuis début mars, 900 élèves ont été mis à l’isolement à cause du covid.

Garance Munoz avec Guillaume Descours