RMC

Faut-il fermer les écoles pour contrer l'épidémie de Covid-19?

Pour vous, quelles sont les mesures prioritaires pour sortir de la crise ? Votez sur RMC.fr dès maintenant. En tête pour le moment des 10 mesures prioritaires à prendre selon vous. Vous être près de 50% à demander la fermeture des écoles et des universités.

Face à l’épidémie, beaucoup se posent la question d’une fermeture prochaine des écoles comme cela avait été fait lors du premier confinement. Une hypothèse pourtant rejetée dimanche soir sur Twitch par Jean Castex. "Il faut le faire en dernier recours", a-t-il indiqué. Une ligne également défendue par le ministre de l'Éducation nationale pour qui il s'agit de "la dernière chose à fermer".

À la sortie de l’école, Catherine, bientôt 70 ans, attend son petit-fils. Pour elle, c’est inévitable, pour s’en sortir, il va falloir fermer les établissements scolaires.

"Ça va continuer à se propager avec les gens qui rentrent dans les écoles. C’est comme dans les Ehpad, quand les gens vivent à l’extérieur, c’est normal qu'ils amènent le virus à l’intérieur. Donc on ne va pas s’en sortir et il va falloir faire quelque chose”, assure-t-elle.

Un avis que ne partage pas la majorité des parents, conscient malgré tout que le virus circule dans les écoles. C’est pour ça qu’Arezki, papa de deux enfants, a décidé avec sa conjointe de prendre les choses en main. “On a décidé depuis le mois de novembre de ne pas mettre les enfants à la cantine. Ils y étaient inscrits donc on a décidé de les retirer pour diminuer le risque d’être contaminés", affirme-t-il.

"C'est la dernière chose à faire"

Une précaution nécessaire mais insuffisante selon le syndicat national des médecins scolaires Marianne Barré, la porte-parole à Paris, demande même la fermeture des écoles dans certains départements.

“Là, ce qu’on constate, c’est que dans les zones de circulation du virus, dans les écoles il y a énormément de situation de covid. Rien que ce week-end dans mon département il y a eu une vingtaine d’écoles qui ont été concernées par une fermeture d’une ou plusieurs classes. Les incidences sur les familles sont très importantes donc je comprends celles qui souhaitent plutôt une suspension de l’école plutôt que cette espèce d’inconnue où on ferme, on ouvre en fonction des situations. Je pense qu’il faut quand même être raisonnable”, estime-t-elle.

Sans s’y opposer radicalement le Docteur Robert Cohen, pédiatre et infectiologue rappelle les conséquences qu’une telle décision pourrait avoir. “La fermeture des écoles a des conséquences graves sur la santé des enfants. Ca ne veut pas dire que c’est impossible à envisager, mais ce n’est pas une variable d'ajustement. C’est la dernière chose à faire. Envisager la fermeture des écoles sans un confinement généralisé, pour nous, c’est une erreur fondamentale”, ajoute-t-il.

Avec la pandémie, les anxiétés, dépressions, troubles alimentaires ont augmenté chez les moins de 18 ans de 30 à 60% selon les études.

Florian Chevallay avec Guillaume Descours