RMC
Exclusivité

Mal de dos: plus de deux salariés sur trois en souffrance, les télétravailleurs très touchés

Selon une enquête Ifop pour Percko que RMC révèle ce mardi, plus de deux salariés sur trois déclarent avoir déjà souffert du dos. Un mal qui touche particulièrement les personnes en télétravail qui, souvent, ne sont pas bien équipées.

Plus de deux salariés sur trois ont déjà souffert au moins une fois d’un mal de dos. C’est le résultat alarmant d'une enquête réalisée par l’Ifop pour Percko, que RMC vous révèle en exclusivité ce mardi matin.

Un mal qui ne touche pas que les travailleurs manuels puisque près de quatre employés sur dix ont mal au dos au moins une fois par semaine. Les télétravailleurs à temps complet sont particulièrement touchés. Près d'un sur deux (46%) souffre du dos au moins une fois par semaine.

Assis derrière son ordinateur, Antoine développe des plateformes de démocratie participative. La main derrière la tête, il grimace. “Dans la nuque, depuis un ou deux mois, ça commence à tirer. C’est vrai qu’on est pas mal sur les ordinateurs et donc assis, donc peut-être que la posture n’est pas la bonne”, constate-t-il.

Voûté derrière l'ordinateur, les genoux croisés, ou tout simplement mal équipé à la maison, Nicolas fait lui aussi du télétravail, assis sur la petite chaise de son salon. “On a une chaise de chez Ikea, mais ce n’est peut-être pas une super chaise qui est faite pour passer plus de huit heures assis. À la fin de la journée, on a une position pas très confortable pour le dos qui fait qu’on sent toutes ces tensions, ces douleurs”, indique-t-il.

Pour éviter le mal de dos, il faut bouger

Pour le professeur François Rannou, rhumatologue à l’hôpital Cochin, ce mal de dos chronique est le résultat de la sédentarité.

“Des déménageurs, on en voit rarement (dans les cabinets, ndlr). Pourquoi? Parce qu’ils sont gainés, ils sont entraînés. On prend très mal en charge la lombalgie. C’est vrai qu’on n’en meurt pas, mais c'est presque 100% des Français qui en souffriront dans leur vie”, affirme-t-il.

Et pourtant, il existe des solutions pour prévenir le mal de dos. Jean-Marie Louchet est président de l’ordre des kinésithérapeutes des Pays de la Loire. “La meilleure façon de faire, c’est de contrarier le geste répétitif par des exercices, des changements de position. De bouger, de marcher. Si on fait ça toutes les 15 minutes, on est dans la prévention”, assure-t-il.

La bonne nouvelle, c’est que la lombalgie n’est pas une maladie qui ne se soigne pas selon le Professeur Rannou.

“C’est une maladie souvent cyclique. Ce n’est pas irrémédiable et souvent, ça se calme au moment de la retraite, notamment parce qu’il n’y a plus les facteurs psycho-sociaux et professionnels qui souvent aggravent les choses”, appuie-t-il.

93% des télétravailleurs attribuent leur mal de dos à leur activité professionnelle.

Romain Poisot avec Guillaume Descours