RMC

Masque, pass vaccinal: ce qui change ce lundi

Les masques tombent en entreprise et à l'école, et c'est la fin du contrôle des pass dans les lieux recevant du public comme les restaurants.

Voir le visage de ses collègues ou de sa maitresse en entier, ne plus sortir son pass pour prendre un café au bar... l'essentiel des restrictions anti-Covid sont levées lundi sur fond d'appel à la prudence face au "rebond" de l'épidémie.

Toute personne qui le désire peut maintenant accéder aux cinémas, théâtres, restaurants, foires... sans justifier d'un pass vaccinal. Ou encore arpenter visage découvert les couloirs des écoles et les rayons des commerces.

Il n'est pas pour autant question de la fin du masque, qui reste obligatoire dans les transports et dans les établissements de santé. Les entreprises peuvent toujours décider de l'imposer à leurs employés et le ministère de l'Education le recommande "fortement" aux cas contacts "en intérieur pendant 7 jours après la survenue du cas confirmé".

De son côté, le pass "sanitaire", qui fonctionne aussi avec un test négatif au virus, est quand à lui maintenu dans les établissements de santé et les Ehpad.

Pourtant l'épidémie reprend

Si début mars, quand ces mesures d'allègement ont été annoncées par le gouvernement, la forte et longue cinquième vague de l'épidémie redescendait clairement, ce n'est maintenant plus le cas. Ces derniers jours, le nombre de nouveaux cas positifs est même reparti à la hausse: la moyenne des sept derniers jours était dimanche de plus de 65.250, contre 50.646 une semaine auparavant.

Cette inversion de tendance reste pour l'heure sans effet dans les services de soins critiques, même si une hausse du nombre d'hospitalisations a été enregistrée dimanche. Concédant qu'il y avait actuellement une "reprise des cas", Jean Castex a cependant exclu, samedi, de "changer de stratégie".

Si après deux années de pandémie, la fin des restrictions promet d'être accueillie avec soulagement par bien des Français, les scientifiques appellent chacun à garder des précautions, vis-à-vis par exemple des immunodéprimés.

La rédaction avec AFP