RMC

Pass vaccinal, 4e dose, "emmerder les non-vaccinés": ce qu'il faut retenir de l'interview de Jean Castex

Le Premier ministre, Jean Castex, a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin. Il a notamment évoqué le vote à l'Assemblée nationale du pass sanitaire ce jeudi matin.

Le Premier ministre Jean Castex était face à Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV ce jeudi matin. Le chef du gouvernement a fait le point sur la situation sanitaire en France et a également défendu les propos d'Emmanuel Macron, qui a assumé vouloir "emmerder les non-vaccinés".

Malgré des retards, le pass vaccinal en vigueur dès le 15 janvier ?

"Nous espérons que le pass vaccinal entrera en vigueur le 15 janvier. Ça ne dépend pas que de moi et du gouvernement. Il faut maintenant que le texte passe devant le Sénat. Il vient d’être voté ce matin (par l'Assemblée nationale) et c’est heureux, je m’en félicite. C’est une bonne chose et pas seulement pour le gouvernement mais pour le pays, pour les Français, et la lutte contre la pandémie. Comme le calendrier à l’Assemblée nationale a été décalé, mais le texte a été adopté, nous allons donc prendre langue avec le Parlement pour essayer d’anticiper le plus possible l’entrée en vigueur. Si pour l’instant, ce pass vaccinal n’est pas limité dans le temps, c’est parce que la situation sanitaire est préoccupante. C’est ça le fond du problème".

Bientôt une 4e dose en France? 

"Les Israéliens, qui ont toujours un peu d’avance, l’ont fait après l’avis de leurs autorités sanitaires. Donc dès que nos autorités sanitaires auront dit ‘oui dans telles conditions’, et je vois bien se dessiner une ouverture pour les personnes les plus à risque, alors oui nous irons. Nous serons prêts".

Vers une généralisation du masque FFP2 pour les enseignants?

"Le masque FFP2 est réservé aux personnels soignants et aux gens ayant des formes graves. On a ressaisi le Haut conseil scientifique et on attend un avis vendredi pour dire si on doit faire évoluer les mesures. Déjà, sans attendre l'avis, on va fournir à tous les personnels enseignants, des masques chirurgicaux. On pourra aller au stade supérieur, les masque FFP2, selon l'avis du Haut conseil", appuie-t-il.

>> A LIRE AUSSI - Jean Castex annonce la distribution de masques chirurgicaux aux enseignants et de FFP2 "s'il le faut"

"J'ai très enie d'emmerdez les non-vaccinés": le président de la République a-t-il dérapé?

“Vous auriez préféré qu’il les félicite ? Nous souhaitons mettre la pression sur les non-vaccinés. Les non-vaccinés restent des citoyens. Mais quand on est citoyens, on a des droits et des devoirs, c'est le civisme et le sens des responsabilités. La situation rend de plus en plus irresponsables ces comportements. Peut-être que le président dit parfois des choses que beaucoup de Français pensent tout bas. Il faut être ferme et très incitatif. C'est l'intérêt collectif du pays”, a-t-il indiqué.

>> A LIRE AUSSI - "Emmerder les non-vaccinés": pour Jean Castex, c'est "parfaitement cohérent" 

Guillaume Descours