RMC

Pourquoi sept syndicats de pompiers s'opposent à la vaccination obligatoire

Les syndicats estiment que pour l’instant, 50% des pompiers français sont vaccinés.

"Non à la politique du bâton". Sept syndicats de sapeurs-pompiers s'opposent à la vaccination obligatoire de leurs agents qui doit prendre effet le 15 septembre, comme c'est le cas pour les personnels soignants. Les syndicats se disent favorables à la vaccination mais refusent que les pompiers non vaccinés soient sanctionnés.

"Nous sommes opposés à toute forme de sanction, on ne peut pas dire à quelqu’un, ‘on va te virer parce que tu ne veux pas me faire vacciner’. Tous les services départementaux sont déjà en sous-effectifs, on ne va pas pouvoir se passer de sapeurs-pompiers qui seraient écartés", assure à RMC Yannick Tenesi, secrétaire général du syndicat SNSPP PATS, le Syndicat National des Sapeurs-Pompiers Professionnels et des Personnels Administratifs.

"On s’attend à 20 à 30% de pompiers qui ne souhaiteraient pas se faire vacciner qu’on écarterait du système. J’ai peur pour le service public, ce serait dangereux pour l’usager qui fait le 18 mais aussi pour les sapeurs-pompiers qui ne seraient pas assez sur les interventions", ajoute le syndicaliste malgré les risques encourus face à une éventuelle contamination pour les pompiers mais pour les usagers aussi. En attendant, les syndicats estiment que pour l’instant, 50% des pompiers français sont vaccinés.

>> A LIRE AUSSI - "Une amie a réussi à rentrer sans pass sanitaire": un "cluster" Covid-19 détecté après des soirées en discothèque à Bordeaux

Anne-Lyvia Tollinchi avec Guillaume Dussourt