RMC

RTT avant les vacances, absences à l'école... Avant les fêtes, le Conseil scientifique recommande de s'"auto-confiner"

Pour éviter de nombreuses contaminations lors des fêtes de fin d'année, le conseil scientifique recommande de s'auto-confiner quelques jours.

Pour tenter de limiter le risque de troisième vague de Covid-19 en janvier, le Conseil scientifique recommande "l'auto-confinement" pendant une semaine à ceux qui souhaitent passer des fêtes en famille, et le recours à des tests avant les soirées de réveillon.

Dans une note d'éclairage publiée lundi soir, le Conseil scientifique conseille aux Français qui passent les fêtes de familles de de "limiter au maximum les réunions familiales et amicales en particulier durant cette période de fin d'année, en en discutant les raisons avec son entourage". Objectif: limiter le risque d'une 3e vague en janvier. 

>> A LIRE AUSSI - Couvre-feu entre 20h et 6h en France: quels sont les motifs d'exception pour se déplacer?

Une semaine dans un "sas"

Pour le Conseil scientifique, poser des congés ou télétravailler une semaine avant le 24 ou le 31 décembre, c'est la recette des réveillons réussis. Ce sas d'auto-confinement est aussi recommandé pour les écoliers et lycées avant les retrouvailles avec leurs grands-parents:

"Soit l'enfant fera une infection symptomatique, même si c'est rare et dans ce cas-là la famille l'écartera. Soit s’il est infecté juste avant ce sas, il arrivera aux contacts des grands parents il ne sera plus transmetteur, étant donné qu’il faut à peu près 7 jours pour ne plus être infecté", explique l'infectiologue Olivier Bouchaud sur RMC.

Pour permettre aux plus jeunes de s'auto confiner, le ministère de l'Education nationale affirme que les absences seront "tolérées" jeudi et vendredi. Une lettre sera envoyée aujourd'hui aux recteurs d'académie. Une note sera adressée mardi aux recteurs. Les parents devront toutefois prévenir les établissements scolaires.

>> A LIRE AUSSI - "Tant que les plus de 65 ans ne se feront pas vacciner, rien ne rouvrira", selon l'épidémiologiste Martin Blachier

"Fausse sécurité"

Cet auto-confinement est d'autant plus important pour ceux qui prévoient de rencontrer des personnes âgées, les plus vulnérables au virus, pendant les fêtes, souligne le conseil scientifique, actant qu'il n'est pas possible de "limiter les rencontres familiales" en cette période.

Les résidents d'Ehpad qui sortent quelques heures ou quelques jours de l'établissement doivent être testés par PCR à leur retour, ajoutent-ils.

Dans une période propice au relâchement, les scientifiques appellent à recourir si nécessaire aux tests le mardi, mercredi ou jeudi précédant les réveillons de Noël et du Nouvel An. Mais sans céder au sentiment de "fausse sécurité": les tests ne permettent pas d'exclure à 100% une infection et les gestes barrières doivent continuer d'être respectés.

Margaux Bourdin (avec Guillaume Dussourt)