RMC

Taxe foncière: des habitants choqués par une augmentation de 30%

Dans de nombreuses communes, la taxe s'est envolée cette année. Sur l'ensemble des 200 plus grandes villes de France, la moyenne de l'augmentation atteint les 4,7%. Mais par endroits, elle est beaucoup plus forte, comme au Chesnay-Rocquencourt (Yvelines) où elle atteint 30%

Il ne reste plus que quelques jours pour payer la taxe foncière. La date limite est fixée au 17 ou 20 octobre pour régler cet impôt local, selon le moyen de paiement. Une taxe foncière en augmentation. Elle atteint 4,7% en moyenne dans les 200 plus grandes villes de France selon l’Observatoire des taxes foncières réalisé par l’Union nationale des propriétaires immobiliers révélé dans le Parisien ce mercredi.

Une hausse qui pourrait être plus élevée en moyenne si l'on prend en compte l’ensemble des 35.000 communes françaises. Fin septembre, Bruno Le Maire avait chiffré l’augmentation entre "5 et 6 %".

Plus de 180 euros de taxe foncière à payer cette année, alors Adolf va falloir faire des choix.

“On n'a pas des grosses retraites donc on allait au cinéma de temps en temps, mais on va arrêter maintenant”, indique-t-il.

Pour certains, difficile d'accepter plusieurs centaines d'euros d'augmentation. “La classe moyenne continue constamment à compenser en payant plus de charges, plus d’impôts”, "C'est la crainte de ne plus pouvoir avoir d’activités et qu’on termine comme des personnes âgées qui ne voient plus personne”, indiquent des habitants.

Une conséquence de l'inflation

Dans la commune, certaines associations se mobilisent, comme celle de Patrick Verdon. Il soutient une pétition contre la hausse de cet impôt. “C’est d’une violence inouïe. J’ai des personnes qui me disent, 'je ne sais pas si je ne vais pas vendre, je vais partir'. On en est là”, pointe-t-il.

Malgré les oppositions, le maire de la ville se défend. La hausse s'explique notamment par l'inflation.

“Les augmentations annoncées des coûts de l’énergie sont considérables et donc nous nous devons d’anticiper sur un certain nombre de choses. Et puis nous avons, puisqu’on parle de l’énergie, des bâtiments isolés. Et je ne souhaite pas, moi, renoncer aux investissements que nous devons faire pour préparer l’avenir”, indique-t-il.

Cependant, il l'assure, la taxe foncière ne devrait pas augmenter de nouveau en 2023.

Anna Huot avec Guillaume Descours