RMC

Bonus, leasing, bornes... Les annonces d'Emmanuel Macron pour développer la voiture électrique

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé aux Echos les mesures qu'il compte mettre en place pour les véhicules électriques, alors que s'ouvre le salon de l'automobile ce lundi à Paris. L'objectif de 100% de véhicules électriques d'ici 2035 est maintenu.

C'était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Dans un entretien aux Echos, Emmanuel Macron a livré les détails son plan pour atteindre l'objectif de 100% de voitures électriques d'ici 2035. En visite au Mondial de l'automobile, qui s'ouvre à Paris ce lundi, le président de la République doit notamment annoncer une aide pour inciter les Français à se convertir à l'électrique, des véhicules qui restent trop chers pour beaucoup.

-La voiture électrique à 100 euros par mois

Le gouvernement veut ainsi proposer dès l'année prochaine un leasing automobile, une location longue durée, à 100 euros par mois pour une voiture électrique. Les bénéficiaires seront principalement les familles modestes et les personnes "pour qui le véhicule est un outil de travail, comme les infirmières libérales, par exemple", comme l'avait expliqué Agnès Pannier-Runacher en juin.

-Bonus écologique de 6.000 à 7.000 euros

Pour inciter les Français à passer à l'électrique, le bonus écologique à l'achat de ce type de véhicule va également être augmenté et va passer de 6.000 à 7000 euros pour la moitié des Français les plus modestes.

-Bouclier tarifaire pour la recharge

Le bouclier tarifaire mis en place contre la flambée des coûts de l'énergie sera également étendu aux bornes de recharges, précise le président, pour ne pas plomber les factures de ceux qui se sont déjà converti à l'électrique.

Concernant la fabrication de nouvelles bornes, Luc Chatel, président de la Plateforme automobile et co-organisateur du Mondial de l'auto, estime que la France est en revanche très en retard. "On est à 72.000 aujourd'hui alors que l'objectif était de 100.000", rappelle-t-il.

-Accélération du "made in France"

Emmanuel Macron veut plus de voitures électriques, mais surtout plus de voitures électriques 100% françaises. En effet, de nombreuses sont produites dans l'Union européenne, mais pas forcément en France. L'objectif est répété: 2 millions de véhicules électriques doivent être produits en France en 2030.

"Nous, européens, étions les champions du monde du thermique. On maîtrisait l'ensemble de la technologie. Puis on s'est désarmés, sabordés avec une technologie dont on ne maîtrise pas la totalité des composants. 70% de la chaîne de valeur de l'électrique est en Chine, donc il faudra du temps pour reconquérir une souveraineté et il faudra donc de très lourds investissements", note Luc Chatel, ce lundi matin sur RMC, estimant qu'il faudra en 5 et 7 ans pour combler l'écart.

Et pour atteindre cet objectif d'accélération de l'électrique français, l'Etat prévoit d'aider l'industrie automobile avec 5 milliards d'euros qui lui seront accordées d'ici 2030, dont un milliard pour accompagner les sous-traitants.

La rédaction avec J.A.