RMC

Des billets de train gratuits pour les policiers: on vous explique tout sur la promesse de Gérald Darmanin aux forces de l’ordre

Gérald Darmanin a répondu favorablement à une demande de certains syndicats. Il a annoncé qu'à partir de janvier 2022, les billets de train seraient gratuits pour les policiers concernant les trajets entre leur lieu de travail et leur résidence familiale.

C'est une annonce du ministre de l'Intérieur qui fait du bruit. Gérald Darmanin a promis aux policiers qu'ils pourraient, dès janvier 2022, prendre le train gratuitement. Une décision qui fait écho à une demande de longue date des syndicats de forces de l'ordre. Certains comme l’Unsa et Alliance en avaient même fait un pré requis pour s’asseoir à la table du Beauvau de la sécurité. Gerald Darmanin a donc cédé, mais l’idée avait été avancée dès 2016, et soutenue par le ministre de l’Intérieur de l’époque, Bernard Cazeneuve. Cette nouveauté, qui s’appliquera donc dès l’année prochaine, ne concernera pas tous les voyages en train, mais uniquement, pour l’instant au moins, les trajets entre leur résidence familiale et leurs lieux de travail.

Souvent, les policiers exercent leur métier loin de leurs proches

C’est en tout cas l’argument brandi par la plupart des organisations syndicales. En langage administratif, on appelle ça le "blocage statutaire". Pour le dire en Français, un policier ne peut pas être muté avant d’avoir passé cinq ans minimum sur le lieu de sa première affectation. Dans 80% des cas c’est l’Île-de-France, mais évidemment tous ne sont pas originaires de la région.

Le secrétaire général adjoint de l’UNSA, Thierry Clair, cité par Le Huff Post, explique que cela créé des situations d’isolement, que les coûts ne sont pas supportables pour beaucoup de fonctionnaires, il évoque même une mesure sociale. Et puis les policiers jalousent leurs collègues gendarmes, qui sont des militaires, et qui peuvent ainsi bénéficier d’une prise en compte à 75% de leurs billets de train, pour des trajets professionnels ou personnels.

Cette annonce a fait remonter à la surface un rapport de la Cour des Comptes de 2019

En 2019, un rapport de la Cour des Comptes s’en prenait au coût des avantages dont bénéficient les agents de la SNCF. Beaucoup ont donc hier dénoncé un deux poids deux mesures, ce qui serait indû pour les cheminots serait juste pour les forces de l’ordre. Mais le détail des facilités offertes aux travailleurs du rail n’a pas grand-chose à voir avec ce qu’annoncé Gérald Darmanin. Chaque agent et chaque retraité de la SNCF a droit à la gratuité totale de chaque billet de train, dans une limite de huit TGV par an, et ils peuvent aussi en faire bénéficier leurs familles, ce qui n’est pas le cas des policiers.

Les magistrats de la Cour des comptes estiment que cela représente un manque à gagner de 30 millions d’euros par an, puisque les trains auraient sinon été remplis de voyageurs ayant payés leur place. Un premier rapport avait déjà été publié sur la question en 2013 et depuis, le nombre de bénéficiaires a augmenté de près de 20%...

>> A LIRE AUSSI - Hausse des violences envers les maires: comment le GIGN forme les élus à faire face aux conflits?

Louis Amar (avec Guillaume Dussourt)