RMC

Deux mois après la pagaille à Roissy, ils n'ont toujours pas retrouvé leurs bagages

Deux mois après la pagaille à l'aéroport de Roissy, 700 à 800 bagages n'ont toujours pas été identifiés par Air France. La compagnie continue d'enquêter pour retrouver les propriétaires de ces valises.

70 jours plus tard, ils n'ont toujours aucune nouvelle de leurs bagages. Deux mois après la pagaille à l'aéroport de Roissy, des centaines de voyageurs attendent toujours désespérément leurs valises. Sur les 35 000 bagages, entre 700 et 800 n'ont toujours pas été identifié, d'après le comptage d'Air France ce vendredi.

Des bagages difficiles à identifier

Les bagages restants, sont, en fait les plus difficiles à identifier parce qu'ils n'ont pas d'étiquettes. Autrement dit : impossible d'en connaitre le propriétaire, ni la provenance ou la destination. Air France enquête donc au cas par cas et s'appuie sur les dépositions des clients. En signalant leur perte, ces voyageurs sinistrés ont dû décrire précisément, la taille, la couleur, la marque et le contenu de leur valises.

Des informations précises remises aux services spécialisés des compagnies qui fouillent ensuite les bagages un par un. Si, au cours de la recherche, la description concorde totalement, la valise est rendue. Contactée, Air France, affirme qu'une centaine de valises ont été identifiées la semaine dernière.

20 jours pour tout identifier

Plus surprenant, certains salariés d'autres services sont même appelés à la rescousse pour aider aux recherches. Car le temps presse, au bout de 90 jours, soit dans 20 jours, les recherches vont s'arrêter. Mais la compagnie rassure tous les clients qui en ont fait la demande seront indemnisés.

Le 1er juillet dernier, une importante grève de salariés et une panne informatique avaient bloqué une machine de triage durant deux heures et causé la perte d'environ 35.000 bagages à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.

Alfred Aurenche (avec MM)