RMC

Bagages perdus à Roissy: le PDG du groupe ADP s’excuse et s’engage sur la restitution

Dans "Apolline Matin" ce mardi sur RMC et RMC Story, Augustin de Romanet, PDG du groupe ADP, a présenté ses excuses pour les milliers de bagages perdus à l’aéroport de Roissy lors du mouvement de grève du 1er juillet. Il s’engage sur leur restitution d’ici mercredi soir.

Une grève et plus de 20.000 bagages "perdus" à l’aéroport de Roissy. Après la pagaille du 1er juillet, Augustin de Romanet, PDG du groupe ADP (Aéroports de Paris) présente ses excuses et promet que tous les passagers auront retrouvé leurs valises d’ici mercredi soir. "Le 1er juillet, un épisode extrêmement regrettable s’est passé, qui a conduit à une désorganisation sur les bagages, explique-t-il dans ‘Apolline Matin’ ce mardi sur RMC et RMC Story. C’est catastrophique. C’est l’image de notre aéroport qui a été abimée. Je veux aujourd’hui présenter mes excuses à tous les passagers." Selon Augustin de Romanet, c’est l’absence imprévue des salariés préposés aux machines qui trient les bagages qui a provoqué une totale désorganisation.

"Même si les causes sont multiples, à l’origine des choses, c’est le groupe ADP et des collaborateurs d’ADP qui normalement devaient être là à 5h du matin pour lancer les trieurs à bagages, qui nous avaient dit la veille de la grève qu’ils seraient là, et qui ne sont pas venus. C’est une première dans l’histoire d’ADP. Ça m’a blessé, ça a blessé l’image d’un aéroport qui est aujourd’hui le 6e aéroport mondial en terme de qualité de service", indique le PDG d’ADP.

"Il y a eu beaucoup d’erreurs"

"Je présente mes excuses parce que ce qu’il s’est passé n’est pas acceptable et je vais m’employer à ce que ça ne se reproduise pas", répète Augustin de Romanet. Et cette grève aux trieurs a eu de fortes répercussions. "Le phénomène initial, avec nos équipes qui ne se sont pas présentées à 5h du matin, qui a fait que les trieurs ont commencé entre 7h et 9h au lieu de 5h, ça a généré environ 5.000 bagages de pertes, indique le PDG des aéroports de Paris. Ensuite, l’opération de gestion de la matinée et la panne des enregistrements Skyteam, a conduit à 3-4.000 autres bagages de perdus. Il y a eu un phénomène de chaine. Lorsque les avions sont pleins, comme aujourd’hui, vous ne pouvez pas remettre les bagages des avions manqués dans les avions existants. Je passe sur les détails, j’ai demandé un audit. Il y a eu beaucoup d’erreurs. Ce qui est clair, c’est que notre priorité est que les passagers retrouvent leurs bagages." Et d’ici mercredi soir, tous les bagages devraient être rendus à leurs propriétaires.

"Les équipes d’ADP sont venues de façon volontaire tous les soirs, souligne Augustin de Romanet. Le patron de Charles-de-Gaulle sera ce soir lui-même dans les opérations de restitution des bagages. Normalement, mercredi soir, tous les bagages auront été restitués à leurs propriétaires. C’est notre objectif."
LP