RMC

Stellantis/Amazon: pourquoi le constructeur auto et le géant américain s'associent

A l'occasion du CES de Las Vegas, les annonces de collaboration entre entreprises technologiques et constructeurs automobiles se multiplient. Une des plus spectaculaires : le partenariat entre Amazon et Stellantis.

C'est une des grandes annonces du CES de Las Vegas, le plus grand salon mondial de la tech qui se tient en ce moment même dans la ville du Nevada: Stellantis et Amazon vont s'associer dans le cadre d'un partenariat. 

Stellantis, c’est le groupe issu du rapprochement entre Fiat Chrysler et Peugeot Citroen, 6e constructeur mondial. Et Amazon et le constructeur vont collaborer sur toute la partie logiciel des futurs voitures connectées : assistant vocal, navigation, divertissement à bord, e-commerce...

Mais le partenariat va encore plus loin : Stellantis va aussi se reposer sur le cloud d'Amazon pour toute son infrastructure et ses données. Amazon annonce en plus une commande de plusieurs milliers d'utilitaires électriques conçus par Stellantis.

>> Tous les podcasts RMC

Les alliances entre tech et auto qui se multiplient

Ce type d'association fleurit en ce moment. C'est une question de pragmatisme pour les constructeurs, eux qui doivent déjà investir des dizaines de milliards dans le virage électrique, ne peuvent pas jouer sur tous les tableaux à la fois.

Ils ont besoin de s'appuyer sur des géants de la tech pour la voiture connectée ou pour les options de conduite autonome. Car il faut aller vite: il y a déjà la concurrence de Tesla et il y aura peut-être bientôt Apple qui viendra marcher sur leurs plates-bandes.

On a aussi General Motors et Volkswagen qui se sont associés à Microsoft, Ford et Renault alliés à Google. Et puis enfin Stellantis qui en plus d'Amazon s'appuie déjà sur Foxconn. Evidemment ça pose la question du risque de dépendance : qui des constructeurs ou des Gafa mangera l’autre ? qui deviendra le pilote, et l’autre le mécanicien ?

>> A LIRE AUSSI - "Promis, on paiera nos impôts en France": Amazon pris à son propre jeu sur Instagram

Emmanuel Lechypre