RMC

Le mot "grosse" censuré par Instagram

Des utilisatrices dénoncent la censure autour du hashtag "grosse" sur Instagram et mettent ainsi en valeur une forme de grossophobie.

Le mot "grosse" est dangereux selon Instagram. Plusieurs internautes l'ont constaté. Lors que vous tapez le mot dans la barre de recherches, un message apparaît: "Attention, les publications que vous recherchez encouragent souvent un comportement pouvant nuire ou conduire au décès. Si vous traversez des moments difficiles, nous sommes là pour vous aider".

Instagram livre des conseils

Vous avez donc le choix de poursuivre votre recherche, d'accéder aux publications du hashtag "grosse", ou de prendre connaissance d'une liste de conseils que le réseau social vous propose pour vous venir en aide. Le protocole est similaire à celui lié aux mots "suicide" ou "auto mutilation". 

Des militantes dénoncent de la grossophobie

Plusieurs militantes se sont mobilisés en qualifiant la classification du mot "grosse" dans la même catégorie que le mot "suicide" comme une pratique grossophobe. Elles accusent Instagram de vouloir cacher le corps des femmes en surpoids, soit une forme de discrimination supplémentaire. 

Pour l'instant, Instagram n'a pas réagit à cette polémique mais ce n'est pas la première fois que cette ligne éditoriale fait débat. Depuis plusieurs mois, un mouvement baptisé Free the nipple milite pour qu'Instagram arrête de censurer les tétons féminins. 

A l'inverse, le mot "maigre" n'est en aucun cas censuré. Il en va de même pour des termes comme "cigarette" ou "arme".

Charles Magnien avec Julien Vattaire