RMC

"Aujourd’hui, aucune raison de penser que les Français ne pourraient pas passer Noël en famille", assure Gabriel Attal dans les "Grandes Gueules"

Invité des "Grandes Gueules" ce jeudi sur RMC, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal assure que grâce à l'accélération de la campagne de vaccination et de rappels, les fêtes pourront se passer normalement.

Face à l’arrivée du variant Omicron, plusieurs pays franchissent le pas de la vaccination obligatoire. Mercredi, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a estimé que l'UE devrait avoir dès maintenant une "discussion" sur le sujet.

>> A LIRE AUSSI - L'Autriche l'adopte, l'Allemagne en débat... Faut-il rendre la vaccination obligatoire en France?

Cependant, le gouvernement français évacue toujours cette possibilité. Mercredi, Gabriel Attal a rappelé que la France n'allait pas mettre en place cette vaccination obligatoire. Il l'a confirmé ce jeudi dans les Grandes Gueules sur RMC.

“On a pris très tôt des mesures pour inciter à la vaccination. Effectivement, le pass sanitaire a incité à se faire vacciner. Un certain nombre des pays qui aujourd’hui décident de la vaccination obligatoire, ce sont des pays qui n’avait pas pris ces mesures très tôt et qui ont pour la plupart, une couverture vaccinale assez nettement inférieure à la nôtre. Et aujourd’hui ils se disent, on va rendre la vaccination obligatoire pour avoir plus de personnes vaccinées. Nous, comme on a fait des choix très tôt, on considère aujourd’hui qu’on ne doit pas prendre la voie de la vaccination obligatoire. Pour l'instant, il n’est pas question de changer de stratégie”, indique-t-il.

Noël, "pas en danger"

Il insiste par ailleurs sur le fait qu’actuellement il n’y a pas de raisons de confiner autour des fêtes de Noël, en grande partie grâce aux mesures que le gouvernement prend aujourd’hui. “Parce que la campagne de vaccination et de rappel s'accélère, on peut passer les fêtes”, appuie-t-il. Il garde cependant une réserve. 

“Par définition, rien ne peut être exclu. Mais aujourd'hui, il n’y a aucune raison de penser que les Français ne pourraient pas passer Noël en famille”, confie-t-il.

Une leçon qu’il a appris avec la crise sanitaire, et son poste de porte-parole du gouvernement. 

Guillaume Descours