RMC

"C'est un tsunami de trottinettes": pourquoi un Parisien porte plainte contre la mairie

Arnaud Kielbasa a décidé de porter plainte contre la mairie de Paris après que sa femme et sa fille ont été percutés par le pilote d'une trottinette électrique.

Pour Arnaud Kielbasa, la mairie de Paris ne prend pas ses responsabilités sur l'utilisation des trottinettes électriques. Lundi, dans le 17e arrondissement de la capitale, le quadragénaire se promène en compagnie de sa femme et de leur bébé, âgé de 7 semaines. A un passage piéton, un pilote de trottinette électrique percute sa compagne qui portait leur fille dans un porte-bébé.

Un accident qui l'a poussé à porter plainte contre la municipalité: "Elle vise à dénoncer une négligence de la part de la mairie vis-à-vis de ces trottinettes. Une négligence de protection des citoyens".

"Personne ne maîtrise plus rien"

"Ce genre de moyens de locomotion attire un public jeune, livré à lui-même, sur des engins qui sont hors du commun et qui n'ont rien à voir avec un vélo. Il faut que ces mauvais comportements soient sanctionnés, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui parce que la mairie de Paris n'a pas pris de responsabilité pour essayer de contrôler un minimum l'utilisation de ces trottinettes. Cela a été fait dans d'autres communes à Nantes, Rennes ou Bordeaux. Ils ont choisi de suspendre le déploiement des flottes des opérateurs de façon à s'adapter. Le contrepied de cette option a été retenu pour inonder la ville de trottinettes", dénonce-t-il.

Et d'assurer: "Les pompiers et policiers que j'ai vus m'ont dit qu'ils avaient des incidents par dizaine tous les jours, ils sont dépassés, c'est un tsunami de trottinettes, personne ne maîtrise plus rien. On est à 15.000 trottinettes officiellement, mais le chiffre exact serait plutôt de 20.000. On a des projections sur l'année qui arrivent à 40.000".

Paulina Benavente