RMC

Charline Vanhoenacker dessine une moustache d'Hitler sur une affiche de Zemmour: "Et cette dame est payée par nos impôts..." dénonce Louis Aliot

Le maire de Perpignan, soutien de Marine Le Pen, est revenu sur le geste de l'humoriste de France Inter qui agite les réseaux sociaux.

“Ce qui m’embête, c’est que cette dame est payée par nos impôts”. Invité dans les "Grandes Gueules" ce vendredi, le maire RN de Perpignan, Louis Aliot a été invité à réagir à une vidéo, postée sur Twitter, de l'humoriste belge Charline Vanhoenacker qui officie tous les après-midis sur France Inter.

>> A LIRE AUSSI - "Il va entrer dans l’arène politique et ce n’est pas du tout la même chose": Louis Aliot juge la possible candidature d'Eric Zemmour

Sur cette vidéo, on peut voir la journaliste à côté d’une affiche d’Eric Zemmour. Filmée, elle affirme qu’il y a un "jeu" à faire avec ces affiches. Elle ajoute alors quelques lettres à côté du "Z" pour former le mot "Zob"... avant de dessiner une moustache d’Hitler sur la photo du polémiste d'origine juive. 

Une vidéo qui a vivement fait polémique, toujours sur les réseaux sociaux, en seulement quelques heures. Si le mot doux - synonyme de pénis - est jugé enfantin, c'est la petite moustache qui fait sensation. 

Face aux "GG" de RMC, le maire RN de Perpignan, Louis Aliot, n'a pas caché sa consternation. 

“Ce qui m’embête, c’est que cette dame est payée par nos impôts. C’est à son niveau, c’est-à-dire au ras des pâquerettes. Le CSA devrait intervenir et je ne comprends pas comment déjà la direction ne soit pas intervenue. Ça fait partie des bizarreries françaises. Vous avez des gens qui ont le droit et d’autres qui ne l’ont pas. 
Cette humoriste qui ne fait rire personne, elle a le droit de se moquer, elle a le droit de mettre une moustache d’Hitler sur Zemmour. Et ça a l’air de ne choquer personne. Si ça avait été l'inverse, il y aurait eu tout un tintamarre. Là, c’est bien elle est de gauche, c’est elle qui tient la vérité révélée avec France Inter, tout ça”, a déclaré le soutien de Marine Le Pen, qui affirmait d'ailleurs vouloir "privatiser" le service public si elle était élue en 2022.

La vidéo avait déjà fait réagir Florian Philippot qui avait dénoncé sur Twitter la “nazification cool, chic”.

En revanche, le principal intéressé, Eric Zemmour, n'a lui pas (encore) commenté la caricature. 

La rédaction de RMC