RMC

Covid: "Il faut lever l’essentiel des restrictions, à part le pass sanitaire" selon Charles Consigny

Dans "Les Grandes Gueules", ce lundi sur RMC, l’avocat Charles Consigny s’est élevé contre la possibilité que les mesures contre le Covid soient renforcées par le gouvernement.

Stop ou encore ? Pour Charles Consigny, membre des "Grandes Gueules" sur RMC, le gouvernement ne doit pas alourdir les mesures de lutte contre le Covid. "Je pense qu’il faut lever l’essentiel des restrictions, à part le pass sanitaire, qui est je trouve un bon instrument, a expliqué l’avocat ce lundi. C’est le seul élément que je reconnais à ce gouvernement depuis le début de cette crise, c’est d’avoir eu cette bonne idée, efficace et bien mise en place. C’est une espèce d’obligation vaccinale déguisée, mais qui moi me semble efficace. Je pense qu’on nous a assez emmerdé comme ça avec toutes ces restrictions stupides qui dans l’ensemble, ne servent à rien."

"Les jauges, les distances, les gens qui vous aboient dessus quand vous ne mettez pas bien votre masque ou quand vous ne le mettez pas…, a poursuivi Charles Consigny. C’est terrible de voir comme ça a été une revanche pour tous ces gens qui sont contents d’un coup d’avoir ce petit pouvoir dans leurs mains. Et sur un ton… On a l’impression que c’est un policier qui vous interpellerait. Je vais finir par devenir violent, j’ai eu plusieurs trucs comme ça ce week-end et c’est insupportable."

Charles Consigny: "Faisons vacciner les gens, contraignons les récalcitrants"

"On a trouvé ces vaccins, c’est une bénédiction, a salué Charles Consigny dans "Les Grandes Gueules" ce lundi sur RMC. Ces vaccins fonctionnent. Jean Castex a eu le Covid et grâce à ces vaccins, il s’en est très bien sorti. Moi, je suis vacciné, je passe mon temps dans des lieux fermés, avec des gens agglutinés, dont probablement certains ont le Covid et je n’ai pas le Covid. Faisons vacciner les gens, contraignons les récalcitrants en les blacklistant de tout. Je suis par exemple pour que les non-vaccinés payent leurs frais d’hospitalisation, ça leur apprendra à s’entêter dans le complotisme, à croire davantage ce que trois demeurés disent sur Facebook plutôt qu’un consensus médical mondial. Mais de grâce, arrêtons de nous gonfler !"

LP