RMC

"J’en ai ras le bol de ces gens-là": le coup de gueule d'un auditeur contre les réfractaires à la vaccination

DOCUMENT RMC - Va-t-on assister à une fracture entre vaccinés et réfractaires à la vaccination? Le gouvernement pourrait en décider ainsi en généralisation le pass sanitaire alors qu'Emmanuel Macron doit prendre la parole ce lundi.

Rebelote? Emmanuel Macron doit prendre la parole ce lundi soir et pourrait annoncer de nouvelles mesures sanitaires alors que le variant Delta menace. Car la couverture vaccinale reste faible alors que le ministère de la Santé recensait au 11 juillet, 35.788.198 personnes ayant reçu une première injection et 27.385.182 personnes ayant un schéma vaccinal complet, soit près de 40% de la population. Insuffisant, alors que l'on estime qu'une immunité collective pourrait s'atteindre entre 80 voire 90% de population vaccinée.

Problème, les vacances d'été poussent certains à retarder leur première injection tandis que d'autres restent réfractaires à la vaccination. C'est le cas d'Olivier, un auditeur des "Grandes Gueules":

"Le vaccin n’empêche pas d’avoir le virus, on ne sait pas ce que ça fait à long terme. Moi qui suis bien portant, qui a moins de 40 ans, qui n’a pas de comorbidité, je ne vais pas me faire vacciner", plaide-t-il ce lundi sur RMC.

Et il l’assure, un confinement ou des restrictions ne le dérange visiblement pas. "S’ils mettent en place le pass sanitaire, j’arrêterai d’aller au restaurant, j’arrêterai d’aller au cinéma tant pis".

>> A LIRE AUSSI - Son père est mort après avoir contracté le Covid-19 à l'hôpital: Johana réclame la vaccination obligatoire pour les soignants

"Si des décisions de reconfinement sont prises c’est un suicide politique"

De quoi agacer certains vaccinés, qui aimeraient atteindre l'immunité collective au plus vite:

"J’en ai ras le bol de ces gens-là comme Olivier et de tout un tas de personnes qui ne veulent pas se faire vacciner. Je suis un anti-Macron à tout point de vue, je n’aime pas sa façon de mener sa barque dans toute la France, mais ce que j’attends de lui ce soir, c’est qu’il tape du poing sur la table et qu’il décline la vaccination obligatoire pour tout le monde", clame dans la foulée David, un autre auditeur.
"Il y en a ras le bol, je n’ai pas envie d’être reconfiné. Je suis vacciné avec les deux doses, je n’ai pas été malade, j’ai déjà eu d’autres vaccins je n’ai jamais eu d’autres soucis. J’en ai ras le bol, qu’ils restent chez eux ces gens", ajoute-t-il.

Devant sa crainte d’un reconfinement, Barbara Lefebvre tente de le rassurer, visiblement très bien informée sur les annonces à venir:

"Ne vous inquiétez pas nous ne serons pas reconfinés. Emmanuel Macron et aucun gouvernement ne peut se permettre de reconfiner les gens alors que 60% de la population est vaccinée. Si des décisions de reconfinement sont prises, c’est un suicide politique".

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: un cluster de 50 personnes après un mariage à Balagne, en Corse

Guillaume Dussourt