RMC

Les Républicains doivent trouver une ligne politique avant d'exclure les Constructifs pro-Macron!

Pierre angulaire du groupe pro-gouvernemental Les Constructifs, Thierry Solère a reçu une convocation d’exclusion de son parti, Les Républicains. Jacques Maillot n’a pas caché son scepticisme, ce lundi, dans Les Grandes Gueules.

Quelques semaines après la création des Constructifs, groupe parlementaire pro-Macron et pro-gouvernemental, le fossé continue de se creuser avec Les Républicains et la droite semble plus divisée que jamais. Thierry Solère, député des Hauts-de-Seine qui avait organisé les primaires à droite, a annoncé avoir reçu une convocation préalable à une exclusion. Une erreur, selon Jacques Maillot. Pour la grande gueule, le chemin de la guérison de la droite ne se trouve pas dans ces potentielles exclusions. "Je ne crois pas du tout au procédé d’exclusions, ce ne serait pas plus clair. De toute façon, actuellement, il y a une direction provisoire chez Les Républicains. Je rappelle que Bernard Accoyer, qui est secrétaire général, a été mis en place lorsque François Fillon a gagné la primaire. On ne peut pas dire qu’il soit très légitime vu le succès du candidat Fillon." 

"En plus, Les Républicains ont déjà connu cette situation. Après la fameuse bataille Copé – Fillon, il y avait deux partis, divisés. Il y avait eu une scission et pourtant personne n’avait été exclu et la famille politique s’était réunifiée."

"Il faut qu'il y ait un congrès chez Les Républicains"

Jacques Maillot affirme que la priorité de la droite se situe dans la clarification de sa ligne politique avant tout. "Je pense qu’il faut qu’il y ait un congrès de cette famille politique, qu’il y ait un véritable débat. Alors après, ceux qui seront d’accord avec la ligne politique qui aura été définie par le congrès resteront chez Les Républicains, et ceux qui ne sont pas d’accord devront partir. En plus, chez Les Républicains, il y a toujours eu des sensibilités, des courants, comme les démocrates-chrétiens, les gaullistes et bien d’autres…", explique-t-il.

Les GG (avec T. Masson)