RMC

Mort de Jean-Pierre Pernaut: "C'était un mec normal", salue Jean-Pierre Foucault

Jean-Pierre Pernaut est mort mercredi à l'âge de 71 ans. Dans Les Grandes Gueules ce jeudi sur RMC et RMC Story, ses camarades de la famille TF1 Jean-Pierre Foucault et Denis Brogniart lui ont rendu hommage.

Il a accompagné les repas de millions de personnes. Jean-Pierre Pernaut, ancien présentateur du journal de 13h de TF1, est mort mercredi à 71 ans après une lutte contre un cancer du poumon. Il était l'une des personnalités les plus populaires de France, et avait fait sa marque de fabrique le relais des informations de proximité de toutes les régions de France.

Dans Les Grandes Gueules ce jeudi sur RMC et RMC Story, son ancien collègue de la première chaîne Jean-Pierre Foucault a tenu à lui rendre hommage. "Un mec normal" selon lui.

"C'est comme un membre de ma famille. Et parmi les millions de Français qui le regardaient à 13h, certains considèrent qu'il faisait partie de leur famille aussi. Ils mangeaient avec lui tous les jours. C'est pour ça que la tristesse est grande partout en France et je suis, comme tout le monde, triste aujourd'hui."

>>> A LIRE AUSSI - "Il faisait partie de la famille": immense émotion après la mort de Jean-Pierre Pernaut

Autre collègue de Jean-Pierre Pernaut, Denis Brogniart, présentateur de l'émission Koh-Lanta, a confirmé sa proximité avec les gens.

"Il était populaire au sens noble du terme. On considère parfois la popularité comme étant un terme péjoratif. Mais c'était une qualité", loue-t-il également sur RMC ce jeudi matin.

Le journal de Jean-Pierre Pernaut a marqué les esprits de millions de Français et l'animateur a tenu à souligner la difficulté de faire imposer sa vision dans un rendez-vous d'information.

"Il a photographié notre pays. Il a réussi a créer un journal. Beaucoup de journalistes présentent les journaux à la télévision, la radio, mais des gens comme Jean-Pierre qui on inventé un style, un journal, il n'y en a pas d'autres. Il avait dit qu'au début on l'appelait 'Jean-Pierre Qui?' Il en a fait une des plus belles réussites sur trente ans."

Denis Brogniart a également tenu à souligner son courage et sa pudeur.

"La dernière fois qu'on s'est parlé, c'était il y a deux semaines par message. Il m'avait dit: 'T'inquiètes, ça va mieux, je suis en train de remonter la pente'. Il avait un optimisme chevillé au corps, même quand ça n'allait pas, car il ne voulait pas accaparer la lumière sur lui. Il détestait qu'on le qualifie de star. Mais il en était une et restera ancré dans le coeur des gens." 
J.A.