RMC

Propos d'Olivier Véran écartant un reconfinement: "Je suis vacciné contre le discours gouvernemental"

Les propos du ministre de la Santé évoquant la possibilité de ne pas confiner une troisième fois peinent à convaincre les Français alors que la présence des variants se fait de plus en plus menaçante.

Un nouveau conseil de défense s’est tenu à l'Elysée ce mercredi matin. Alors que la France a franchi la barre des 80.000 morts mardi et tandis que n'écarte aucune hypothèse, Olivier Véran a estimé sur France Info qu'il était « possible et souhaitable qu'on ne soit jamais reconfinés". Une déclaration qui n'est pas passée inaperçue et qui pourrait bien cacher un changement de stratégie, excluant tout confinement préventif comme le souhaitent plusieurs experts.

De quoi rassurer les Français? Pas si sûrs alors que la menace de variants se fait de plus en plus ressentir:

"Véran a changé son discours et on voit que c'est la ligne politique dictée par Macron", juge Isabelle Saporta. "Mais on nous dit qu'il y a des clusters dans les hôpitaux, des infections de soignants dans les hôpitaux et certains scientifiques nous disent de confiner massivement et fermement. On a toujours pas assez de place de réa. Au fond on est dans un climat toujours aussi anxiogène et cette petite musique qui nous dit que soit disant tout va bien".

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: pourquoi le passeport vaccinal divise tant les Européens?

"Le gouvernement a dit tout et son contraire"

"Au fond on est dans un climat toujours aussi anxiogène et cette petite musique qui nous dit que soit disant tout va bien mais tous les jours on nous dit qu'on va bientôt se prendre le mur. Je ne sais plus où j'en suis, je ne sais plus qui croire. Je ne peux rien programmer", déplore-t-elle cependant.

Même son de cloche du côté de Gilles-William Goldnadel qui ne croit plus rien: "Je suis vacciné contre le discours gouvernemental depuis un an, auquel je ne crois plus du tout. Le gouvernement a dit tout et son contraire. Nous sommes déjà semi-confinés", estime l'avocat. "J'ai bien compris qu'il y a le politique et le scientifique 

Car certains proches du Premier ministre préviennent néanmoins : "Nous restons très attentifs à la proportion de variants car quand ça explose, ça explose vraiment. Si c'était le cas cela plaiderait alors pour un confinement dur, ferme et court", assure-t-on à RMC. De quoi maintenir la pression sur les Français alors qu’on recensait mardi 18.870 nouveaux cas 724 décès à hôpital et en Ehpad et toujours 27.677 hospitalisations et 3342 en réanimation.

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: pourquoi le passeport vaccinal divise tant les Européens?

Guillaume Dussourt