RMC

Réouverture des écoles: "Quel était l’intérêt de ces quatre semaines de confinement?", demande Barbara Lefebvre

Jean Castex a détaillé le calendrier de déconfinement que l'exécutif va mettre en place. Concernant l'éducation, il a précisé qu'une classe sera fermée dès qu'il y a un cas de contamination.

Après trois semaines de fermeture, retour en classe dès lundi pour les élèves de maternelles et primaires. Les collégiens et lycéens vont eux faire leur rentrée en distanciel avant un retour en présentiel au bout d'une semaine.

Une rentrée qui pose question. En effet, s’il a confirmé que le confinement a permis un recul de la circulation virale en France, Jean Castex, a indiqué jeudi soir que la situation en France restait plutôt fragile.

>> A LIRE AUSSI - Protocole sanitaire, autotests: voici à quoi va ressembler la rentrée scolaire lundi

Cela pose donc question pour Barbara Lefebvre qui se demande donc à quoi ont servi les fermetures des établissements. 

“Cette réouverture se fait donc dans le même contexte sanitaire. Donc on peut se poser la question, d’un strict point de vue sanitaire, quel était l’intérêt de ces quatre semaines de confinement si quand on rouvre les écoles, le contexte sanitaire est le même? Là, il y a une incohérence”, juge-t-elle.

Pas de vaccination des enseignants

Selon elle, il aurait fallu profiter de ces fermetures d’écoles et du confinement pour opérer une vaccination massive des enseignants. 

“Au moment de ce nouveau confinement, ça aurait dû être fait. Mais non, on reporte. On sera vacciné pour l’été, on passera les vacances tranquille”, regrette-t-elle.

D’autant que si le retour à l’école va certainement soulager bon nombre de parents, l’ouverture des classes reste soumise à un protocole sanitaire strict. En effet, au moindre cas positif, la classe sera fermée, et les enfants renvoyés chez eux. 

Guillaume Descours