RMC

INFOGRAPHIE - Ecoles, terrasses, centres commerciaux... Quelles sont les dates annoncées de réouverture?

-

- - ©Olivier Romano

Un Conseil de défense se tient mercredi matin, alors que la situation sanitaire ne s'améliore que très lentement.

Un peu d'espoir. Réouverture des écoles avec un "protocole très strict" et des tests massifs, fin des limites de déplacements en journée le 3 mai, réouverture progressive mi-mai de commerces et lieux de culture: Jean Castex a dévoilé les premières étapes de la levée des restrictions, jugeant que le pic de la 3e vague de Covid-19 semblait passé.

"Nous avons de vrais motifs d'espoir" et "des perspectives nouvelles s'offrent à nous", a affirmé lors d'une conférence de presse le Premier ministre, fixant l'objectif d'"un été le plus normal possible". "Cela dépend de nous tous", a-t-il insisté.

En ce qui concerne les écoles, la rentrée se fera comme prévu "dès lundi 26 avril" dans les écoles maternelles et élémentaires, et "le 3 mai" pour les collégiens et lycéens, après une dernière semaine d'enseignement à distance, a affirmé le chef du gouvernement.

>> A LIRE AUSSI - Fin des 10 km, réouverture des terrasses... Voici le calendrier du déconfinement

Quelque 400.000 tests salivaires contre le Covid-19 seront également déployés dans les écoles élémentaires , avec un objectif de 600.000 d'ici la mi-mai.

Les "commerces, certaines activités culturelles et sportives et les terrasses" pourraient rouvrir "autour de la mi-mai", sous réserve de l'évolution de la situation sanitaire et sous certaines "conditions" qui pourraient être "territorialisées", a déclaré le Premier ministre.

>> A LIRE AUSSI - CARTE INTERACTIVE - Déconfinement: ces départements qui pourraient bénéficier des "adaptations territoriales"

Le choix de l'exécutif concernant la levée progressive des restrictions reflète sa conviction que le nombre de contaminations tombera autour de 20.000 par jour d'ici un mois et que l'objectif des 20 millions de vaccinés avec au moins une dose, prévu mi-mai, sera atteint.

Mais la décrue est encore lente et reste à confirmer, rappellent le ministère de la Santé et plusieurs experts.

>> A LIRE AUSSI - Début du déconfinement en mai: "Je ne comprends pas cette décision" tacle l'épidémiologiste Dominique Costagliola

La rédaction de RMC avec AFP