RMC

Meurtre de Khashoggi: "Les photos montrent une scène digne de Dexter", révèle le directeur de Paris-Match

RMC
Régis le Sommier a indiqué avoir reçu des photos extraites d'une vidéo de caméra surveillance et montrant la scène du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, il y décrit une des scènes glaçantes.

Il décrit une scène que l’on pourrait voir dans la série Dexter. Régis Le Sommier directeur de Paris Match et grand reporter a indiqué sur Twitter que les photos qu’il a pu voir du corps démembré du journaliste Jamal Khashoggi sont "une abomination au-delà de tout". 

Jamal Khashoggi, qui vivait aux Etats-Unis, a été tué le 2 octobre au consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul, où il était allé faire des démarches pour son futur mariage avec une jeune femme turque. Ce meurtre a terni l'image du royaume saoudien et de Mohammed ben Salmane, dont la plupart des observateurs estiment qu'il ne pouvait pas ignorer l'opération.

Trois photos "glaçantes"

Sur RMC, Régis Le Sommier affirme que ces photos ne seront pas publiées, mais qu’elles lui ont été transmises par une source très fiable.

"Le corps a été disposé sur un charriot élévateur. On y voit figurer la personne désignée comme le médecin légiste saoudien qui est avec un scie électrique à la main. C’est glaçant", précise-t-il.

Selon le journaliste, trois photos lui ont été transmises. Il nuance tout de même en expliquant qu’il reste un travail d’authentification à faire, mais les photos semblent correspondre à ce qui a été décrit. "Ça donne la réalité de ce qui s’est passé", estime-t-il. 

S’il a reçu et pu consulter ces photos, il est probable que l’Elysée et Matignon aussi. Il juge que, dans cette affaire, le silence de la France "suit le cynisme de Donald Trump, qui après avoir d’une certaine façon absous l’Arabie Saoudite, la félicite parce qu’elle a baissé les prix du pétrole. Mais on sait que pour les Etats-Unis, la priorité, c'est le cours du pétrole", précise Régis Le Sommier. 

Trump retourne sa veste

Selon plusieurs médias américains, dont le Washington Post, dans lequel écrivait le journaliste saoudien, la CIA n'a plus de doutes sur la responsabilité de Mohammed ben Salmane, dit "MBS", le puissant prince héritier d'Arabie Saoudite. Donald Trump a pourtant assuré mardi que l'agence américaine de renseignement extérieur n'avait "rien trouvé d'absolument certain". Il n'a donc pas tranché la question cruciale des commanditaires. "Il se pourrait très bien que le prince héritier ait eu connaissance de cet événement tragique, peut-être, peut-être pas!", a-t-il dit dans un communiqué. 

"Nous ne connaîtrons peut-être jamais tous les faits entourant le meurtre de Jamal Khashoggi", un "crime épouvantable que notre pays ne pardonne pas", a-t-il ajouté.

Mercredi, il est allé jusqu’à dire "Merci à l’Arabie Saoudite" sur Twitter après les annonces de la baisse des cours du pétrole. 

M comme Maïtena (Avec G.D)