RMC

Crash Ethiopian Airlines: les deux boîtes noires retrouvées

L'enquête pour comprendre pourquoi le Boeing 737 MAX 8 s'est écrasé quelques minutes après le décollage se poursuit.

La compagnie aérienne Ethiopian Airlines, la Chine et l'Indonésie ont décidé lundi d'immobiliser leurs Boeing 737 MAX 8 à la suite du crash de l'un d'entre eux dimanche en Ethiopie, faisant 157 morts, une tragédie qui a plongé dans le deuil une conférence de l'ONU au Kenya voisin.

Les deux boîtes noires ont été retrouvées, selon les autorités éthiopiennes. La boîte noire contenant les données techniques du vol et celle enregistrant les discussions dans le cockpit "ont été retrouvées", a confirmé Ethiopian Airlines sur son compte Twitter.

L'accident de dimanche est un nouveau coup dur pour Boeing, dont le même modèle, version modernisée du best-seller 737, s'était écrasé, lui aussi quelques minutes après le décollage, le 29 octobre, au large de l'Indonésie, faisant 189 morts. Une des boîtes noires de l'appareil appartenant à la compagnie indonésienne Lion Air avait signalé des problèmes d'indicateur de vitesse.

Avec 32 ressortissants à bord, le Kenya est le pays le plus touché par la tragédie. Nairobi est par ailleurs le hub régional des Nations unies, durement affectées par la catastrophe. Plusieurs personnes devant participer lundi matin à la conférence annuelle du Programme des Nations unies pour l'Environnement (PNUE) se trouvaient à bord de l'avion.

La rédaction de RMC (avec AFP)