RMC

Crise énergétique: la ministre de la Transition énergétique appelle à la "mobilisation générale"

Lors d'un point presse suivant le Conseil de défense consacré à l'énergie, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a appelé à la "mobilisation générale" face à la situation de crise énergétique.

"La clé, c'est la mobilisation générale". Tel est le discours qu'a adressé Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, à la sortie du Conseil de défense consacré à la crise d'approvisionnement du gaz et de l'électricité.

"Le gouvernement a anticipé la situation depuis plusieurs mois. C'est grâce à la sobriété que nous pourrons éviter des mesures contraignantes. Si la situation est sérieuse, nous avons activé tous les leviers à notre main pour préparer l'hiver. Nous avons sécurisé nos stocks de gaz, ils sont remplis à 92%", a précisé la ministre.

Le Conseil de défense a rassemblé les ministres compétents sur le dossier énergétique, à l'heure du tarissement des flux de gaz russe et d'une forte indisponibilité du parc nucléaire français.

"Appel à la responsabilité collective"

Agnès Pannier-Runacher a appelé à la "responsabilité collective" et "des actions volontaires" pour éviter des mesures de rationnement cet hiver. "Il y aura des actions contraignantes en cas de difficultés qui ne seraient pas anticipées", a-t-elle précisé. Ces mesures de sobriété ne doivent toutefois pas entraver l'économie selon la ministre:

"La sobriété, c’est la chasse au gaspillage, l’attention au chauffage, à l’éclairage, ce n’est pas demander aux entreprises de baisser leur production ou leur activité."

"Tous les réacteurs redémarrés cet hiver"

Autre problème, les réacteurs nucléaires à l'arrêt. La ministre l'assure: tout sera prêt cet hiver. "32 réacteurs sont à l'arrêt, dont certains pour corrosion sous contrainte et d'autres pour les maintenances habituelles. EDF s'est engagé à redémarrer tous les réacteurs cet hiver", a-t-elle dit.

"Nous suivons la situation au plus près avec des points hebdomadaires et nous sommes particulièrement vigilants à ce que ce calendrier soit tenu", a insisté la ministre.

Le gouvernement français en a aussi appelé à la "solidarité européenne". "Le Conseil a plus particulièrement examiné les relations avec l'Allemagne et l'Espagne, deux pays avec d'importants échanges de gaz et d'électricité, et nous avons conclu que cette solidarité réciproque devra être renforcée dès cet hiver", a indiqué Agnès Pannier-Runacher.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC