RMC

Depuis la crise sanitaire, la bourse attire plus de Français

"LECHYPRE D'AFFAIRES" - Tous les jours à 7h20, on parle éco et conso avec Emmanuel Lechypre, dans "Apolline Matin".

Les investisseurs particuliers sont de plus en plus nombreux à intervenir en Bourse, confirme une étude publiée par l'Autorité des marchés financiers. Ils ont été 2,5 millions au troisième trimestre 2021, contre un million en 2018 quand l’AMF a commencé son étude.

Cette arrivée massive s'est faite en deux temps. D'abord à l'occasion de l'introduction en Bourse de la Française des Jeux fin 2019, puis au moment de la crise sanitaire. La chute des bourses a alors été considérée par beaucoup comme le bon moment pour investir.

Des investisseurs plus jeunes

Les nouveaux entrants ont fait chuter la moyenne d'âge des investisseurs particuliers, passée de 58,1 ans lors du troisième trimestre 2018 à 49,8 trois années plus tard.

Ce rajeunissement est aussi favorisé par un accès plus facile à l’investissement en bourse. Grâce à tous les nouveaux acteurs du courtage accessibles via des applications mobiles qui permettent d’investir à partir de quelques euros, et prennent des frais souvent réduits.

>> A LIRE AUSSI - Assurance des prêts immobiliers: pourquoi l’emprunteur va bientôt faire des économies

Ces néo-brokers E-Toro, XTB, Admiral markets, Degiro Robin Hood, Ismo représentent désormais près de 22% des transactions, le double par rapport à mi-2019. Près de 45% des transactions restent réalisées par l'intermédiaire des banques et environ 33% par des banques en ligne.

Emmanuel Lechypre