RMC

Qu'est-ce que le "cashback", une nouvelle méthode pour faire des économies en faisant des achats?

-

- - PIXABAY

"CA VOUS CONCERNE" - Ce lundi Géraldine tu nous proposes de gagner de l’argent à chaque fois qu’on en dépense, avec le cashback. Mais qu’est-ce que c’est?

Le “cash back”, littéralement ça veut dire “remise d’argent”. A chaque fois que vous faites un achat, vous pouvez en récupérer une partie, en cash. Pour ça vous téléchargez une appli, y’en a plein: Igraal, ebuyclub ou encore Poulpeo. L’inscription est gratuite.

>> A LIRE AUSSI - Netflix, salle de sport, téléphone... comment gérer ses abonnements sans que ça coûte trop d'argent?

L’appli va vous proposer des offres sur des tas de commerces: Fnac, Darty, Zalando, Uber Eats, il y en a énormément. Vous cliquez sur l’offre qui vous intéresse, vous faites votre achat, et hop, automatiquement vous avez de l’argent versé sur votre cagnotte, dans l’appli. Et à tout moment vous pouvez récupérer le montant de votre cagnotte directement sur votre compte en banque, c’est des vrais sous, pas du virtuel. En moyenne les offres tournent autour de 5% du montant de votre achat, mais ça peut monter jusqu’à 40% ponctuellement. 

Très concrètement vous décidez d’acheter pour 100 euros chez Jouet Club, en passant par l’appli vous pouvez récupérer par exemple cinq euros après votre achat. En moyenne les utilisateurs font autour de 150 euros d’économies par an. Mais certains peuvent arriver à récupérer jusqu’à 3000 euros dans l’année. 

Quel intérêt pour les applis de nous donner de l’argent?

A chaque fois que vous faites un achat via l’appli de cashback, l’appli reçoit une commission pour vous avoir fait venir. C’est gagnant-gagnant. Et puis avec tous vos achats centralisés au même endroit, ça fait un paquet de données très intéressantes pour les enseignes ! Ça, ça n’a pas de prix.

Les banques aussi s’y mettent, pour l’instant ça concerne la LCL, la Société Générale et le Crédit Agricole. Même principe, les banques vous proposent de récupérer de l’argent sur vos achats dans certains commerces. Cela leur permet de fidéliser les clients face à la concurrence des banques en ligne. 

Progressivement ça touche de plus en plus de monde, notamment parce que maintenant ça marche aussi dans les magasins physiques, et plus seulement sur le e-commerce, y compris dans les supermarchés, là où vous faites vos courses tous les jours. Soit en imprimant des coupons que vous présentez à la caisse, soit en reliant votre carte bancaire directement à l’application de cashback. Et comme ça vous pouvez récupérer de l’argent à chaque fois que vous allez faire vos courses chez Leclerc ou Carrefour par exemple.

Ça cartonne aux Etats-Unis et en Grande Bretagne. En France on est très en retard, notamment parce qu’on a une certaine méfiance, gagner de l’argent en faisant des achats c’est presque trop beau, ça sent l’arnaque, mais pas du tout. Les adeptes sont de plus en plus nombreux, et ce n'est pas fini. Je vous paris que d’ici deux ou trois ans, la quasi-totalité des cartes bancaires proposeront des offres de cashback.

Géraldine de Mori