RMC

Energie: l'arrêt de quatre réacteurs nucléaires prolongé par EDF à cause de problèmes de corrosion

Les cheminées de la centrale nucléaire de Cattenom, le 2 juin 2020

Les cheminées de la centrale nucléaire de Cattenom, le 2 juin 2020 - SEBASTIEN BERDA © 2019 AFP

EDF a annoncé ce jeudi que 4 des 56 réacteurs nucléaires français seront arrêtés cet automne dans un contexte de tension sur l'énergie dans le monde.

Quatre réacteurs nucléaires français, affectés par des problèmes de corrosion, verront leur arrêt prolongé de plusieurs semaines cet automne, a indiqué EDF jeudi, dans un contexte national de très fortes tensions en matière d'approvisionnement électrique.

Le groupe maintient sa prévision de production nucléaire pour 2022 entre 280 et 300 térawattheure (TWh), même si cette production pourrait atteindre "probablement" le bas de cette fourchette, selon un porte-parole.

Cette prolongation est liée à "une meilleure estimation" du temps nécessaire à mener les investigations et travaux de réparation, ajoute-t-il.

32 réacteurs sur 56 à l'arrêt

Entre opérations de maintenance prévues et arrêts liés à ce sujet de corrosion, 32 réacteurs nucléaires étaient jeudi à l'arrêt, sur un total de 56.

Les quatre réacteurs concernés sont principalement sur le site de Cattenom (Moselle) et à Penly (Seine-Maritime): Cattenom 1 (remise sur le réseau désormais prévue le 1er novembre), Cattenom 3 (11 décembre), Cattenom 4 (14 novembre), et Penly 1 (23 janvier 2023).

Le prix de l'électricité en France ne cesse de monter depuis plusieurs mois, battant des records absolus: il a atteint jeudi 900 euros le mégawattheure, pour livraison l'an prochain, contre moins de 100 euros il y a un an, et moins de 50 euros ordinairement dans les années précédentes.

Avec AFP